L’État veut transformer nos plages en camps pour débiles mentaux

Macron
Image d'illustration / Facebook

Le Président de l’Association des Communes du Littoral vient d’annoncer que, cet été, sur les plages françaises, seront organisées des “baignades dynamiques”, autorisées par une “signalétique” faite de “pictogrammes”. La presse régionale annonce, plage par plage, ce que signifie ce nouveau “dynamisme” de la baignade.

En réalité, il s’agit de sur-réglementer l’accès aux plages et les activités qui y auront lieu.

L’État vous dira comment bronzer, de quelle heure à quelle heure, à quels jeux participer, quoi consommer, que vous interdire, et fixera même des lois pour vos activités nautiques. Avec punitions à la clé pour les mauvais élèves de la République.

Jamais, dans toute l’histoire de France, on n’a vu l’État se mêler à ce point de ce qui ne le regarde pas, et nous prendre pour des enfants attardés, a fortiori quand il s’agit de nos loisirs et de notre temps libre.

La crise du coronavirus a vu les États, et pas seulement en France, s’arroger des pouvoirs inouïs, bafouant les libertés fondamentales, quadrillant les citoyens comme s’ils étaient des pixels, interdisant une foule d’actes tellement innombrable que l’on peine à en faire la liste.

La terrible réalité est que l’étatisme et son corollaire, l’autoritarisme, se servent de la pandémie pour pulluler, infester nos existences, brider nos responsabilités, étouffer notre autonomie, et faire de nous des pions de leurs délires. Tout cela en échouant dans tout ce qu’ils entreprennent. Et tout cela, bien entendu, “pour notre bien”.

Sur Facebook, une internaute pleine d’humour pose cette question: “Baignades dynamiques? Par opposition à la baignade statique sûrement, assez peu pratiquée en pleine mer: si tu n’as pas pied, tu coules.”

Et la même internaute poursuit: “On sent que cette frénésie d’encadrement, à grand renfort de pictogrammes, vient combler des fantasmes profonds. Dans la guerre contre la Covid, la raison a perdu plusieurs tranchées.”

Et si le coronavirus était, tout simplement, une immense victoire du socialisme? Ce ne serait pas pour déplaire à Xi Jinping, qui rêve de confiner l’humanité entière, et qui voit certainement d’un bon œil la direction que prennent l’Occident et ses plages. Cela convient parfaitement à Macron, dont les pulsions dictatoriales ne sont plus à démontrer.

Source: France Culture, Facebook

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici