Donald Trump exclut le confinement, même en cas de deuxième vague de virus

Donald Trump / Photo: White House
Donald Trump / Photo: White House

Le président Donald Trump a déclaré que les États-Unis ne vont pas recourir à nouveau à un nouveau confinement si une deuxième vague de coronavirus se produit. C’est une sorte d’aveu que la politique de tout-confinement, appliqué à l’échelle globale, était un désastre.

Nous n’allons pas fermer le pays“, a déclaré Donald Trump aux journalistes jeudi lors de la visite d’une usine Ford dans le Michigan. “Nous allons éteindre les foyers. Que ce soit une braise ou une flamme, nous allons l’éteindre, mais nous ne fermons pas notre pays“.

Le président a déclaré qu’il y a une “très forte possibilité” que le virus mortel se propage à nouveau alors que les États lèvent les mesures de verrouillage destinées à le contrôler.

Mais il a suggéré que les autorités sanitaires s’attaqueront aux nouveaux foyers individuellement plutôt que d’imposer des restrictions généralisées comme celles qui ont frappé l’économie américaine ces deux derniers mois.

C’est un pays qui est censé être ouvert, pas fermé“, a déclaré Donald Trump. “Je veux qu’il soit ouvert, et nous allons l’ouvrir, et s’il y a un feu, une braise, une flamme quelque part, nous l’éteignons.

Certains experts proches de la théorie officielle de la lutte contre le coronavirus ont averti que les États du sud comme l’Alabama, la Floride et le Texas risquent une deuxième vague d’infections car ils rouvrent rapidement leurs économies.

Anthony Fauci, le principal expert en maladies infectieuses de l’administration Trump, a déclaré qu’il n’y a “aucun doute” que le virus connaîtra une résurgence. La crainte de la deuxième vague est aussi agitée, en France, par la Macronie pour justifier le maintien d’un contrôle inédit de population.

En France, le professeur Raoult n’est partage pas cette psychose, en se référant à ses connaissances scientifiques et à l’analyse des données. “Cette courbe est une courbe en cloche. C’est la courbe typique des épidémies, la plupart tu temps ça se passe comme ça“, indique-t-il.

“Donc cette histoire de rebond, c’est une fantaisie qui a été inventée à partir de la grippe espagnole, qui a commencé l’été“, balaie-t-il les menaces d’un revers de la main. “Donc il n’y a rien à voir.

Aux Etats-Unis, Trump a poussé les États à le confinement, car la pandémie a entraîné des pertes d’emplois d’une ampleur inégalée depuis la Grande Dépression. Le chômage a atteint un niveau record de 14,7 % en avril, alors que l’économie a supprimé plus de 20 millions d’emplois.

Source: Fox TV

1 COMMENTAIRE

  1. ce sont les Dems qui confinent…. pour entraver la politique de redressement de Trump – j’ai meme entendu parler de 33 millions de chomeurs, alors que la politique de Trump avait permis de baisser le taux de chomage.
    En tant que soit-disant democrates, ils se fichent que les gens perdent leurs emplois
    et soient obliges d’aller chercher des aides alimentaires, notamment dans les Eglises.
    Quant aux Etats comme la Floride et le Texas, c’est faux il n’ont pas rouvert trop tot
    puisqu’ils n’ont pas confine. J’ai famille et amis dans ces Etats, et je n’ai pas le meme son de cloche !!
    Walmart, Amazon, Kroeger, Target, Cosco
    Globalement : ces grands magasins americains avec le nombre d’employes : 3,314,000
    ces compagnies n’ont pas reporte de cas dans les informatioms,
    Bien sur, ces employes sont en contact avec des milliers de personnes chaque jour. Pas un de ces magasins n’a ferme. Cependant les usines d’emballage de viande ferment et les petits commerces n’ont pas encore ete autorises a ouvrir.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici