Covid-19: déjà 71 plaintes déposées contre la Macronie

Edouard Philippe / Photo: Wikimedia Commons
Edouard Philippe / Photo: Wikimedia Commons

Pendant tout le confinement, on a senti monter la colère du peuple, et se mettre en place de nombreuses actions légales contre le gouvernement. Le tsunami de procès est au rendez-vous. 

Philippe, Véran, Belloubet, beaucoup vont avoir des comptes à rendre.

“La commission des requêtes de la Cour de justice de la République n’a pas attendu la fin du confinement pour examiner les plaintes dont le flot grossit chaque jour. Elle en est désormais au chiffre record de 71 depuis le début du confinement”, explique Le Figaro.

Buzyn et Véran, en première ligne du fait de leurs fonctions, vont devoir répondre à 29 plaintes différentes, émanant de médecins, de malades et d’étudiants. Belloubet, de son coté, est visée par 18 plaintes différentes, provenant de la CGT et de détenus de 50 prisons françaises. Castaner, Pénicaud, Le Drian, vont également se trouver pris dans la machine judiciaire.

C’est Édouard Philippe qui est logiquement le plus visé, car il a coordonné toute l’action du gouvernement pendant la pandémie. Et c’est Emmanuel Macron qui l’est le moins, car chacun sait bien qu’il bénéficie de l’immunité présidentielle.

Le Figaro explique: “Quatre infractions reviennent en boucle. Aucune n’est aisée à manier pour les plaignants. L’homicide et les coups et blessures involontaires, parce qu’il faudra prouver le lien de causalité directe et certain entre la contraction de la maladie et le décès des personnes. La mise en danger de la vie d’autrui, parce qu’il faut prouver que c’est volontairement que ces décideurs politiques ont ignoré une obligation de sécurité ou de prudence définie par la loi ou le règlement. La non-assistance à personne en péril (…). Et l’article 223-7 (…) qui suppose de démontrer que les ministres n’ont rien fait pour réagir à la crise.”

Et Le Figaro de conclure: “Une chose est sûre, faute d’infraction et de ministre clairement identifiables, certaines de ces plaintes seront classées.”

Tout n’aboutira pas, donc. Mais il est bien trop tôt pour affirmer que ces coups d’épée du peuple finiront dans l’eau. L’incompétence du gouvernement semble avoir été trop visible, trop criante, pour qu’aucun boomerang judiciaire ne lui arrive en pleine figure.

Source: Le Figaro

 

 

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici