Ça recommence? La ville chinoise de Shulan est désormais sous le confinement radical de type Wuhan

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

La ville de Shulan, dans le nord-est de la Chine, est maintenant sous une quarantaine très stricte de type Wuhan alors qu’elle lutte contre sa propre épidémie de coronavirus.

Tous les quartiers et les complexes résidentiels de cette ville de 700 000 habitants, située dans la province de Jilin près de la frontière russe, ont été fermés lundi après-midi, a déclaré son groupe de prévention et de contrôle des coronavirus.

Une seule personne par foyer est autorisée à sortir tous les deux jours pendant deux heures pour acheter des produits de première nécessité. Personne n’est autorisé à entrer ou à sortir des résidences où des cas de coronavirus sont suspectés ou confirmés, et les magasins locaux livrent les fournitures nécessaires à ces résidents.

Shulan a été reclassée dans la catégorie à haut risque la semaine dernière, après que la ville ait signalé un groupe de cas liés à une femme sans antécédents. Les autorités ont ordonné la fermeture temporaire de tous les lieux publics, écoles et transports publics.

Ces restrictions ont encore été renforcées lundi, alors que le China Daily a qualifié la ville de “dernier point chaud de la pandémie dans le pays”, ajoutant que des centaines de personnes sont en quarantaine médicale et que la vie normale pourrait ne pas reprendre avant des semaines.

Une autre ville voisine, Jiaohe, a introduit des mesures de protection mardi en raison de “circonstances graves” dans les zones qui l’entourent.

La région du nord-est de la Chine, limitrophe de la Russie et de la Corée du Nord, est la dernière zone de préoccupation du pays, car les cas semblent avoir été amenés de l’étranger avant de se propager localement.

Le virus se manifeste différemment chez les patients du nord-est. Les patients de cette région présentent principalement des lésions pulmonaires, tandis que les patients de Wuhan ont subi des lésions de plusieurs organes, notamment le cœur, les reins et l’estomac.

En outre, ils mettent plus de temps à développer des symptômes lors de l’infection et semblent être porteurs du virus pendant une période plus longue avant d’être testés négatifs. Cela semblerait indiquer que le virus a muté.

Source: South China Morning Post/Bloomberg

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici