Un “gang russophone” de hackers s’attaquant aux distributeurs de billets de banque arrêté à Paris

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

Pas de voiture bélier ni de grue, mais juste une connexion au logiciel de DAB dont les malfrats prenait le contrôle la nuit après une effraction. Un gang international qui s’attaquait aux distributeurs de billets de banque a été démantelé par la police française. Deux hommes on été mis en examen et écroués à Paris. 

Deux hommes âgés de 26 et de 31 ans, déjà connus de la justice, ont été mis en examen et placés en détention provisoire jeudi“. Une information judiciaire a été ouverte le 16 mars notamment pour “participation à une association de malfaiteurs, vols en bande organisée, tentative de vols au préjudice d’établissements bancaires“, a annoncé le procureur de Paris, Rémy Heitz, dans un communiqué.

Les deux hommes sont “membres de la communauté russophone, soupçonnés d’appartenir à une organisation internationale“. D’autres ont été interpellés entre dimanche et mardi “à Colombes, Laval et Nice alors qu’ils tentaient de dégrader un Distributeur Automatique de Billets“, selon le communiqué.

Ce groupe, sévissant sur l’ensemble de l’Europe, “ciblait des DAB qu’il dégradait de nuit pour y connecter un dispositif numérique. Elle laissait à un hacker agissant depuis l’étranger la prise de contrôle du logiciel de distribution de billets“, selon le parquet.

Le bilan de l’enquête sur le territoire français a relevé “19 faits commis en banlieue rennaise, dans les Pays de la Loire, en Picardie, dans les Alpes-Maritimes et en région parisienne pour un préjudice évalué à près de 280 000 euros“, d’après le parquet de Paris.

Mais ces 19 cas cachent “une nouvelle vague de ‘jackpotting’ en France“, selon la direction de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication. “On a ainsi recensé cette année plus de 60 faits sur l’ensemble du territoire“.

Il y avait eu une précédente vague en 2018 et puis cela s’était tari avant de reprendre donc fin 2019. Les modes d’action des organisations changent, les équipes sont plus internationales, nous changeons aussi nos modes d’action.

Source: AFP/Ouest France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici