L’ambassadeur français à Caracas maltraité par la dictature socialiste de Maduro

Le dictateur socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro/DR
Le dictateur socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro/DR

Le Venezuela mène la vie dure à l’ambassadeur français. Depuis le 2 mai, des barrages filtrants du Sebin, les services de renseignement vénézuéliens, bloquent l’entrée et la sortie de la rue de Caracas où se trouve la résidence de l’ambassadeur de France, selon une source proche du dossier.

La résidence de l’ambassadeur n’a par ailleurs plus l’électricité depuis le 3 mai et doit recourir à un groupe électrogène. Elle n’a plus non plus d’eau et ne peut actionner un puits faute de gasoil pour alimenter la pompe, les camions-citernes n’ayant plus la possibilité d’accéder à la rue pour l’approvisionner. Bref, l’ambassadeur est comme prisonnier.

Une maltraitance sans aucun doute liée à la reconnaissance par la France de Juan Guaido, le chef de l’opposition, comme le président par interim du Venezuela en 2019. Une décision qui a provoqué la colère de Nicolas Maduro à la tête de la dictature socialiste, qui s’accroche au pouvoir avec l’appui de l’armée.

“Les autorités françaises attendent qu’il soit mis fin sans délai à ces mesures afin de rétablir le fonctionnement normal de notre représentation diplomatique”, a plaidé un responsable du Quai d’Orsay. La France sait difficilement se faire respecter, même de la part des dictatures du tiers-monde à l’agonie.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici