Imad écrase sa femme en voiture à 90 km/h puis tente de la décapiter avec une hache

Photo: DR
Photo: DR

Les vidéos de ce crime ont choqué les gens du monde entier. Devant le tribunal régional de Limbourg, en Allemagne, se tiendra le procès d’Imad A., âgé de 34 ans, qui a écrasé sa femme Sana, âgée de 31 ans, avec son Audi A6 avant de l’avoir presque décapitée avec une hache.

Le 25 octobre 2019, dans la matinée, Imad a tendu une embuscade à sa femme qui revenait de la garderie en centre-ville. En la voyant, il a accéléré à fond et l’a percutée par derrière à près de 90 km/h.

La victime a volé sur 22,5 mètres, percutant un lampadaire à une hauteur de 3,60 mètres, ce qui a tordu les panneaux par la suite.

Lorsque son Audi A6, empruntée la veille, s’est violemment écrasée contre le mur d’une maison, Imad A. en est sorti armé d’abord d’un hachoir de cuisine, puis d’une hache. Il a battu sa femme, la décapitant presque, en criant “stupide salope!” et “tu l’as bien cherché!”, a-t-il crié.

Le mariage du couple, en 2012, avait été arrangé par les parents, comme c’est souvent le cas chez les immigrés musulmans en Allemagne. Lorsque Imad A. a battu sa femme et son fils âgé de 4 ans, Sana a quitté leur maison avec son fils et sa fille, âgée de 2 ans.

L’ancienne institutrice s’est alors cachée en déménageant à Limbourg. Elle a été logée avec ses enfants dans un refuge pour femmes.

Selon les enquêteurs, Imad A. a recherché sa femme juste après qu’elle l’a eu quitté, en faisant appel même à des détectives privés. Après l’avoir trouvée, il l’a surveillée de près, repérant ses habitudes. Même lorsqu’elle emmenait les enfants à la crèche.

Après avoir violé à plusieurs reprises une interdiction d’approcher son ex-femme, l’agresseur a été dénoncé pour violences, courant ainsi le risque de perdre la garde de ses enfants.

Pour les besoins du procès, 34 policiers ont reconstitué la scène du crime, en s’appuyant sur 19 témoins du jour du crime et 34 personnes interrogées sur les vies passées de l’accusé et de la victime. L’accusé risque une peine de prison à vie.

Source: Bild

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici