Un tueur à gages préféré des Japonais devient la dernière victime du coronavirus

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

L’impitoyable tueur à gages animé japonais est devenu la dernière victime du coronavirus, alors que le plus ancien manga du pays a annoncé qu’il prendrait sa première pause dans son histoire de 52 ans, les restrictions sociales pour contenir le virus ayant rendu difficile la production de la série dessinée.

La 599e épisode de Golgo 13 serait sa dernière “pour le moment”, a déclaré samedi le magazine de manga Big Comic publié deux fois par mois par Shogakukan, en évoqiant les restrictions de déplacement.

Compte tenu de la répartition des tâches entre les plus de 10 personnes qui travaillent sur la série, il est devenu de plus en plus difficile de continuer à la produire“, ont déclaré les rédacteurs du magazine.

J’espère que vous comprenez“, a écrit le créateur de Golgo 13, Takao Saito, dans un billet signée en bas de page. “Nous ne céderons pas au virus, et nous préparons déjà le 600e épisode. Faites attention“.

Golgo, l’impitoyabilité, l’ingénieux et ameteur des femmes, comparé à James Bond et à Dirty Harry, va deposer ses armes pour la première fois depuis la publication de la série, l’une des plus populaires du Japon, en 1968.

Depuis lors, cette série policière s’est vendue à près de 300 millions d’exemplaires. A la fois sombre et dure, elle a placé son héros au centre de scénarios qui traitent souvent des bas-fonds de la société, du blanchiment d’argent au Vatican à la mort de la princesse Diana

Egalement connu sous le pseudonyme de Duke Togo, Golgo est largement considéré par les fans de mangas comme un samouraï des temps modernes et un personnage culte au Japon.

Les produits dérivés de la série sont une véritable industrie: films, séries d’animation, jeux vidéo et des figurines. En France, la série est publié par Glénat.

Source: Reuters/Asahi Shimbun

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici