Coup de foudre! Mélenchon tombe amoureux d’Édouard Philippe

Edouard Philippe / Photo: Flickr
Edouard Philippe / Photo: Flickr

Chacun sait que Mélenchon aime faire des phrases. Pour s’adonner à ce péché mignon, il est prêt à toutes les folies. Y compris dire le plus grand bien d’un adversaire politique déclaré, avec des roses rouges dans la voix.

Ce matin, Mélenchon est allé le plus loin possible dans le délire: il a parlé d’Édouard Philippe avec une affection carrément admirative, presque romantique.

Pour innocenter le Premier ministre, il a commencé par taper sur Macron. “Tout le monde sait que c’est le Président qui a choisi le 11 mai, seul et contre tout le monde. L’autre il obéitPourquoi douter de sa bonne volonté personnelle?”

Puis, il a décrit Philippe avec des mots choisis, sentant bon l’affection sincère. “Édouard Philippe est de droite et n’a jamais prétendu autre chose. C’est un homme élégant, d’un côtoiement agréable, un libéral assumé et qui le dit clairement.”

Et Mélenchon s’est lancé dans une description presque sensuelle de son ennemi. “Savoir le sport qu’il pratique aide à comprendre un homme politique. Lui, c’est la boxe. Regardez-le faire! Quand il répond, il tourne et danse sur le ring le temps qu’il faut pour que vous baissiez la garde. À ce moment-là, il choisit le point où frapper : c’est un mot qu’il a pris dans votre discours, et il en fait ce qu’il veut, pan!”

Pour se justifier, il a conclu: “On peut aussi faire un peu d’esthétique en politique. J’y tiens.”

L’ennui est que Mélenchon oublie quel est son propre idéal: le communisme. Et là, il n’y a plus d’esthétique qui tienne, comme le rappelle cet article effrayant que vous offre, pour vous rafraîchir la mémoire, FL24.

Signé Pol Pot. Le plus grand crime économique de tous les temps

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici