EXCLUSIF! Épidémie en France: voici la liste complète des coupables

Véran
Photo / Wikipédia

Mais pourquoi la France s’est-elle montrée aussi incroyablement incompétente dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus? La réponse est simple: parce que, dans le domaine sanitaire comme dans tous les autres domaines, la bureaucratie règne en maître absolu sur le pays. Sous Macron, il y a une immense usine à gaz, un labyrinthe d’administrations concurrentes les unes des autres, et qui se neutralisent les unes les autres.

Résultat: le chaos, la paralysie, la défaite. FL24 démêle pour vous cette machine infernale. Aux postes de commande de la “guerre” contre Covid-19, on dénombre donc…

La Présidence de la République.

Le Ministère de la Santé.
La Direction Générale de la Santé.
La Direction de la Santé Publique.
La Direction de la Haute Autorité de Santé.
Les Directions des Agences Régionales de Santé.
La Direction de l’Agence Nationale Sanitaire.
La Direction de l’Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé / Epidémiologie-France.
Le Centre National de Recherche Scientifique en Virologie Moléculaire
L’Agence Nationale de sécurité du médicament et de la Santé.

Et, comme si cette folie ne suffisait pas, ont été créés récemment:

Le Conseil Scientifique de la Présidence de la République, auquel a été adjoint un deuxième Conseil dont personne ne sait s’il a remplacé le premier ou s’il le concurrence.

Le Haut Commissariat de lutte contre les Epidémies.
Le Haut Conseil de Veille Sanitaire.
L’Agence Nationale de Sécurité de Logistique Médicale.

Oui, vous avez bien lu: la lutte contre le coronavirus a été gérée par quatorze organismes différents, chacun étant un mini-labyrinthe à lui seul, infesté de lutes de pouvoir, d’intérêts politiques n’ayant rien à voir avec la santé, d’idées directrices contradictoires, de méthodes incompatibles entre elles, de budgets pharamineux, de bureaucrates paresseux, etc.

Pour finir, il faut ajouter le Ministère de l’intérieur et celui de La Défense, qui ont fait exécuter les directives dictées par tous ces incapables. Et, cerise sur le gâteau, Bruno Le Maire, qui a financé le tout avec l’argent des hausses de taxes et d’impôts à venir. “Sans compter”, comme dit, avec une joie terriblement cynique, Darmanin.

En somme, face à la pandémie, la France n’avait aucune chance de s’en sortir honorablement. Même si Macron n’avait pas été un roitelet peureux, arrogant et mégalomane, même si chacun de ces ministres et directeurs avait été un honnête homme, la structure bureaucratique, à elle seule, aurait suffi a étouffer l’intelligence et à empêcher l’action.

Et, comme toujours dans les bureaucraties, quand viendra le temps de rendre des comptes, chacun de ces ministres et directeurs accusera son voisin pour échapper aux juges. Il diront tous “Je n’ai fait qu’obéir aux ordres de Macron!”, et Macron dira “Je n’ai fait que suivre leurs conseils!” Alors, si le peuple n’insiste pas pour obtenir un procès en bonne et due forme, personne ne sera puni.

Mais rien ne ramènera à la vie les pauvres gens morts du coronavirus parce que Véran considérait que “les masques ne servent à rien”.

Oui, décidément, il est indispensable que justice soit faite. Et, pour cela, il est obligatoire que la bureaucratie, ce monstre, cette immense usine à gaz qui asphyxie la France, soit condamnée à être détruite, impitoyablement, et qu’il n’en reste qu’un très mauvais souvenir dans les livres d’histoire.

Source: administrations françaises.

2 Commentaires

  1. Tout est dit dans cet excellent article! Nous allons crever d’une administration plethorique, qui se regarde le nombril, mais qui ne regle rien!! Et en plus, elle nous coute un pognon de dingue! Si les français ne se mobilisent pas, la France va continuer a degringoler!

  2. On est tous d’accord sur le fait que toute cette incompétence pollue et coûte vraiment très cher.

    On constate également que l’égo surdimensionnés de cette mal-nommé « élite » lui permets de faire fi de nos morts.

    Ok, on veut tous que cela cesse.

    Comment faire ?

    C’est une vraie question quand on sait que lors de l’affaire, autrement grave de conséquence dure du sang contaminé s’est terminé par un si consternant : « Responsable mais pas coupable ».

    Sinon, grand merci à ce journal [qui a ses propres motivations pour agir], et longue vie à lui et à son équipe.

    PS : Il pourrait être opportun de faire savoir le coût global mensuel de cette affreuse technocratie….

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici