Ils s’emmêlent les pinceaux! Les coronavirus sur l’argent liquide, oui ou non?

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

Le coronavirus se transmet-il par les billets de banque ou pas? Les organismes tels que l’Organisation mondiale de la santé et la Banque centrale européenne émettent des avis divergents, voire totalement opposés. Pourquoi cette contradiction?

Nous savons que l’argent change fréquemment de mains et qu’il peut contenir toutes sortes de bactéries et de virus, entre autres“, a déclaré un porte-parole de l’OMS.

Nous conseillons aux gens de se laver les mains après avoir manipulé des billets de banque et d’éviter de se toucher le visage“. L’organisation mondiale de la santé a ajouté que “lorsque c’est possible, il est bon d’utiliser des paiements sans contact“.

La Banque centrale européenne assure pour sa part avoir mené des recherches avec plusieurs laboratoires européens d’où il ressort que “les coronavirus peuvent survivre sur une surface en acier inoxydable (une poignée de porte, par exemple) 10 à 100 fois plus longtemps” que sur les billets d’euros “fabriqués en fibres de coton“.

D’autres analyses montrent que les virus se propagent plus difficilement par le biais de surfaces poreuses comme celle de nos billets que par celui de surfaces lisses comme le plastique“, ajoute la BCE.

Les experts de la banque assurent que “les billets ne posent pas de risques d’infection majeurs par rapport à d’autres surfaces avec lesquelles nous sommes en contact au quotidien“.

Notons au passage, que la question du risque de contamination lié aux pièces de monnaie en métal, à surface lisse justement, n’a pas été abordée par l’expertise de la BCE.

L’Organisation mondiale de la santé a clarifié ses recommandations par la suite, affirmant qu’elle ne conseillait pas d’arrêter de dépenser de l’argent.

L’OMS n’a pas dit que les billets de banque transmettraient le virus, et nous n’avons pas non plus émis d’avertissement ou de déclaration à ce sujet“, a déclaré la porte-parole de l’OMS. “On nous a demandé si nous pensions que les billets de banque pouvaient transmettre le coronavirus et nous avons dit que vous deviez vous laver les mains après avoir manipulé de l’argent, surtout si vous manipulez ou mangez de la nourriture“.

Pourquoi ce revirement et ces avis divergents? Peut-on y voir l’opposition entre le pouvoir de la finance, qui ne veut pas que la peur freine la consommation, et le pouvoir politique qui souhaiterait éliminer l’argent liquide, gage de la liberté individuelle?

Source: The Telegraph/Market Watch/South China Morning Post/BCE

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici