Le confinement tue l’économie française: la pire crise depuis que les statistiques existent

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

Selon les résultats publiés par l’Insee, l’économie française connaît une descente inédite. Le PIB affiche une contraction de 5,8%, au premier trimestre 2020, sous l’effet de la quasi-paralysie de l’activité découlant de l’instauration du confinement le 17 mars. Il s’agit de la plus forte baisse depuis la guerre, pire que mai 1968 et que la crise de 2009.

Cce net recul, principalement lié à l’arrêt des activités “non essentielles” dans le cadre du confinement, est plus important que celui enregistré au moment de la crise financière (–1,6% au premier trimestre 2009) ou au moment de mai 1968 (–5,3 % au deuxième trimestre 1968).

Il intervient après un quatrième trimestre 2019 déjà pénalisé par les grèves dans les transports et marqué par un recul de 0,1% du produit intérieur brut.

L’Insee précise cependant que cette première estimation “reste fragile et est davantage susceptible d’être révisée” dans ses prochains publications, plutôt dans le sens pessimiste.

Les économistes anticipaient en moyenne une contraction de 3,5% du produit intérieur brut de la France au cours des trois premiers mois de l’année. Dans une prévision publiée début avril, la Banque de France avait quant à elle estimé que la contraction du PIB atteindrait environ 6% au premier trimestre.

Cette situation ne sera pas absorbée avant plusieurs années.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici