Il va nous tuer avec son confinement! Provoquera-t-il plus de morts que le Covid-19?

Emmanuel Macron / Photo: DR
Emmanuel Macron / Photo: DR

Le confinement, en plus de ne pas constituer un remède, détruit l’économie mondiale, dont les plus pauvres vont être particulièrement frappés par cette mesure contre-productive. Les conséquences catastrophiques qui s’annoncent ont été décrites dans un article de l’IREF, dont voici les éléments les plus glaçants.

La plupart des pays développés ont mis en place des confinements au motif de réduire la saturation des hôpitaux. […] L’idée qui prédomine pour justifier de telles mesures dans la plupart des pays est que la santé doit passer avant l’économie. Cette approche se révèle néfaste.

Elle néglige cette évidence: l’économie ne se résume pas à de l’argent ou à des cours d’actions dans les bourses; ce sont avant tout les interactions entre des individus qui en font ce qu’elle est.

Les confinements, et leurs conséquences, vont très concrètement impacter la vie des gens. Déjà, ils touchent plus brutalement les populations les plus vulnérables et creusent les inégalités.

La situation des SDF en France est ainsi devenue plus difficile que d’habitude. N’ayant, par définition, pas de véritable domicile, certains ont même été verbalisés! C’est aussi beaucoup plus tendu pour les associations qui les aident. […]

Sacrifier l’économie revient à [ramener les pauvres, ndlr] ou les maintenir dans un état de pauvreté dont ils espéraient sortir, avec des conséquences certaines sur leur santé. Car le chômage multiplie par 2 à 3 les risques de suicide et tend à faire ressortir les maladies mentales. Il augmente aussi de 50% le risque de mourir en cas d’attaque cardiaque.

Déjà, l’arrêt de l’économie va créer des situations plus que problématiques dans les pays développés ayant choisi le confinement. Dans les pays en voie de développement, ce sera catastrophique.

L’ONU prévient que la crise du coronavirus risque d’aboutir à la famine pour 130 millions d’individus, deux fois plus que le nombre de ceux qui souffrent actuellement de la faim à cause des conflits et des mauvaises récoltes. L’ONU prévient aussi que la récession globale risque de causer des centaines de milliers de morts d’enfants en 2020. […]

Confiner, c’est-à-dire mettre l’économie entre parenthèses, va avoir (et a déjà) des effets désastreux, y compris sanitaires. Il est possible qu’ils soient bien pires que le virus lui-même. Opposer l’économie à la santé relève d’un débat de nantis dans des pays qui le sont aussi. […] Ne laissons personne retomber dans la misère à cause de réactions excessives et de choix idéologiques liberticides dans les pays développés.

Source: IREF

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici