La pandémie de déséquilibrite aiguë continue de sévir: le dealer déséquilibré attaque la police

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Mercredi à 22h55 dans le quartier de la Vigne-Blanche, au Mureaux, une vingtaine de racailles lance des explosifs sur les caméras de surveillance. Un fourgon de police arrive sur les lieux, puis est rapidement encerclé par les émeutiers qui attaquent le véhicule à coups de pied.

Les policiers lancent alors six grenades incapacitantes afin de disperser leurs agresseurs et couvrir leur fuite. Le lendemain, le principal assaillant est interpellé et placé en garde à vue. Au commissariat, il va jusqu’à uriner dans sa cellule et détruire ses chaussures. Face aux policiers, il finit tout de même par avouer.

Depuis la cellule vidéo de la prison, le jeune homme de 18 ans, qui souffre de problèmes psychiatriques, avoue devant le tribunal qu’il voulait s’attaquer à une policière qui se trouvait dans le fourgon car elle aurait tenté de lui mettre une amende pour non-présentation d’attestation de sortie. “Je voulais qu’elle sorte de la voiture et qu’on se mesure d’homme à homme (sic)”, affirme-t-il.

Comme seule ligne de défense, son avocate a insisté lourdement sur sa déséquilibrite aiguë. Le procureur, a tenu à rappeler que tous les soirs dans les Yvelines, les policiers étaient attaqué avec des explosifs, avant de demander une peine d’un an dont six mois ferme. Ce dont a écopé l’émeutier, également connu comme revendeur de drogue.

Source: Le Parisien

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici