Qui s’apprêtait à commettre des attentats en Allemagne avant qu’ils ne soient déjoués?

Deux djihadistes de l'Etat Islamique/Twitter
Deux djihadistes de l'Etat Islamique/Twitter

Les autorités allemandes ont déjoué des projets d’attentats visant des installations militaires américaines et plusieurs personnalités, dont une voix critique de l’islam. Ils ont arrêté cinq Tadjiks qui préparaient ces attaques au nom de l’État islamique, alors que la menace islamiste reste grande en Allemagne.

Les suspects, dont quatre ont été interpellés mercredi matin dans l’État régional de Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest), projetaient donc “des attaques meurtrières” contre plusieurs personnalités. Parmi ces cibles, figurait une voix critique de l’islam qu’ils avaient commencé à espionner, a précisé le parquet fédéral.

Des perquisitions ont été menées dans plusieurs villes de la région, dont la grande ville d’Essen. Le cinquième suspect, identifié seulement comme Ravsan B., avait été arrêté il y a plus d’un an et se trouve depuis le 15 mars 2019 en détention préventive. Les autres, Azizjon B., Muhammadali G., Farhodshoh K. et Sunatullokh K., doivent être présentés dans la journée à un juge de la détention.

Pour mettre à exécution leur projet, ils étaient “en contact avec deux hauts responsables de l’EI en Syrie et en Afghanistan” qui leur fournissaient des instructions, selon la même source. Les cinq Tadjiks avaient également effectué des repérages des “installations de l’armée de l’air américaine en Allemagne”, détaille le parquet.

Ils sont “fortement soupçonnés” d’avoir rejoint en janvier 2019 l’État islamique et fondé “une cellule en Allemagne”. Ils avaient pour objectif initial de se rendre au Tadjikistan pour prendre part à des combats contre le gouvernement “dans le cadre du Jihad armé”, confie le parquet.

Après l’abandon de ce projet, ils se sont concentrés sur des cibles militaires américaines en Allemagne. La cellule avait déjà acquis des “armes lourdes” et des munitions, ainsi que certains composants pour fabriquer des explosifs, commandés sur internet. Ils avaient également récolté de l’argent en Allemagne, transféré ensuite à l’organisation via la Turquie.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

  1. Daesh et l état islamique ne sont pas détruits et continuent à préparer des attentats en Europe, mais que fait l union européenne, ou sont les services pour protéger les pays européens…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici