Il faut bien payer leurs conneries! Les radars mobiles déjà de retour sur les routes

Images d'illustration/DR
Images d'illustration/DR

Après seulement 9 jours d’absence, les radars mobiles, dont l’utilisation était suspendue depuis le 1er avril, faute de personnel, ont déjà repris du service depuis mercredi en France. Avec ce week-end de Pâques et les vacances en région parisienne, la chasse au portefeuille des Français s’annonce déjà bonne.

Le confinement n’a duré qu’une dizaine de jours pour ces redoutables machines, parce que la trentaine de fonctionnaires du centre national de traitement des infractions de Rennes (Ille-et-Vilaine) n’avait plus les effectifs suffisants pour traiter les amendes envoyées.

La quarantaine devait au moins permettre un léger répit pour tous les automobilistes jusqu’à la fin du confinement, mais en réalité, il ne fut qu’éphémère, la traque est repartie de plus belle, l’Etat a besoin de fric au plus vite, et il ira le chercher là où il est, au fond de la poche des Français, sur la sueur de leur front.

Un policier explique donc cette reprise “soit parce que le confinement se termine pour les fonctionnaires concernés, soit parce qu’on a envoyé des renforts à ce service”, on a le sens des priorités dans l’administration. Ce service, dans les faits quasi-auxiliaire des impôts, doit redoubler d’efficacité pour éponger au mieux les dépenses du gouvernement.

Et l’Etat ne chôme pas. “Chaque nuit depuis mercredi, on flashe jusqu’à une soixantaine de véhicules avec notre radar”, se félicite un policier d’une compagnie autoroutière.

Source: Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici