Le virus chinois frappe l’armée. Des soldats français de la force anti-djihadiste Barkhane infectés

Soldats de l'opération Barkhane/Wikimedia Commons
Soldats de l'opération Barkhane/Wikimedia Commons

Ce jeudi, l’état-major a annoncé que quatre officiers français déployés au Sahel dans le cadre de l’opération anti-djihadiste Barkhane ont été testés positifs au Covid-19.

“L’opération Barkhane a connu ses quatre premiers cas confirmés d’infection par le coronavirus”, dit l’état-major en précisant qu’“un des patients est pris en charge et soigné sur place, et trois autres ont déjà été rapatriés” vers la France, “de même qu’un autre officier symptomatique sans pour autant avoir été testé”.

La pandémie mondiale perturbe grandement les opérations militaires, compte tenu de l’attention et des moyens militaires recentrés dans la lutte contre le virus, la véritable guerre contre le virus islamique s’en trouve, elle, véritablement enrayée.

De plus, la situation en Afrique risque de devenir chaotique lorsque le virus se sera largement répandu, la situation sanitaire mais aussi sécuritaire va très vite se dégrader.

La contamination au sein de l’armée est un sujet sensible, car vu l’extrême faiblesse de l’État, l’armée ne peut pas se permettre de montrer le moindre signe de défaillance durant la crise que nous traversons.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici