Malgré la pandémie du virus chinois, le trafic de cannabis en provenance du Maroc continue

Photo/Wikipedia
Photo/Wikipedia

Ce mercredi, la Guardia Civil a annoncé avoir arrêté en quinze jours 58 trafiquants en Andalousie, précisant avoir également saisi “plus de 5,5 tonnes de haschich, neuf embarcations et douze véhicules”. Une preuve qu’en dépit de la pandémie du Covid-19, le trafic de cannabis continue de sévir entre le Maroc et l’Espagne.

Depuis le début de l’état d’alerte, le 14 mars, “la capacité de mouvement des organisations criminelles a diminué mais cela n’a pas entraîné un arrêt de l’activité des trafiquants de drogue qui transportent le haschisch du Maroc jusqu’au littoral andalou, par voie maritime”, constate la Garde civile espagnole.

Les mesures de confinement ont considérablement compliqué l’approvisionnement en drogue, mais si la quarantaine a poussé les dealers par manque de came et de clients au chômage technique, une partie du trafic a évoluée, et une partie continue de tourner car la police n’arrive pas à faire respecter les mesures sanitaires dans certaines cités.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici