Hallucinant! Dans les quartiers sensibles de Paris, les soignants vont travailler avec leurs gardes du corps

Image d'illustration Photo: Facebook
Image d'illustration Photo: Facebook

Désormais, les infirmières et les médecins de l’hôpital Lariboisière dans le nord de Paris doivent se déplacer à l’extérieur accompagnés de gardes du corps. Depuis le début du confinement du mois de mars, le personnel de l’hôpital se fait de plus en plus souvent agresser en se rendant au travail.

Comme le rapporte BFMTV ce mercredi 1er avril, “régulièrement agressés verbalement ou physiquement aux abords de l’hôpital Lariboisière, les soignants de l’établissement parisien sont désormais escortés par des gardes du corps lors de leurs déplacements“.

D’habitude, la présence d’une foule de passants dissuade les agresseurs mais, à cause du confinement, les rues sont vides et le champ laissé libre aux individus menaçants. Des insultes, des agressions verbales et physiques, des tentatives de vol se multiplient.

La direction de l’hôpital a donc été obligée d’assurer la sécurité de son personnel et lui permettre tout simplement de se rendre dans des conditions normales sur son lieu de travail, depuis la gare du Nord, le métro Barbès ou autres stations dans ce quartier sensible de la capitale.

Des patrouilles des vigiles accompagnent donc le personnel médical toutes les vingt minutes entre 18 et 22 heures, pour sécuriser le trajet, parfois assez bref, 300 mètres, entre l’hôpital et les transports en commun.

Ils ne sont pas venus au travail pour subir ce genre de choses après leur service”, raconte l’un des vigiles aux caméras de BFM. “Et pour nous, ça fait plaisir de contribuer à aider les autres pendant qu’ils travaillent pour aider les plus malades.”

Source: BFMTV

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici