En Seine-et-Marne, un Moldave condamné pour avoir planté un couteau dans le visage de sa conjointe!

Image d'illustration/Pxhere
Image d'illustration/Pxhere

Un ressortissant moldave a été condamné, vendredi dernier, à cinq ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Melun en Seine-et-Marne. L’homme était poursuivi pour avoir planté un couteau dans le joue de sa femme, elle aussi moldave, lors d’une dispute pendant le réveillon du nouvel an 2020. La victime s’était vue attribuer plus de trente jours d’ITT.

Lors de la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020, une violente altercation avait éclaté entre un ressortissant moldave de 28 ans et son épouse à leur domicile de Melun.

La femme, prénommée Elena, reprochait à son conjoint, Dimitru d’avoir consommé de l’alcool en trop grande quantité. En effet, l’homme avait bu de la vodka, de la bière ainsi que l’eau de vie.

La dispute avait dégénéré au point que l’homme avait mordu profondément son épouse à une jambe obligeant celle-ci à se réfugier chez des voisins chez qui son conjoint l’avait poursuivie.

C’est là que l’homme, ivre de rage, avait planté un couteau à viande dans le visage de sa conjointe. Le coup porté avait été si violent que la lame s’était brisée et était demeurée introuvable.

La victime avait était examinée à l’hôpital de Melun et était rentrée à son domicile. La police n’était pas intervenue et le couple avait repris sa vie commune.

Ce n’est que quinze jours plus tard que la jeune femme, ne supportant plus les douleurs ressenties au niveau de sa joue, décide de se rendre à l’hôpital de Poissy (Yvelines) où une radio permet de retrouver la lame plantée dans sa mâchoire!

La police est alors avisée de l’agression du nouvel an et se met en recherche du conjoint violent. Celui-ci est rapidement retrouvé et interpellé avant d’être placé en garde à vue.

Bien que la victime refuse de porter plainte, l’homme sera déféré au parquet de Melun pour ces graves violences conjugales et placé en détention quelques jours plus tard.

L’homme a comparu vendredi dernier devant le tribunal correctionnel de Melun. Le Moldave, qui a reconnu les faits mais les a minimisés, a été condamné à cinq de prison ferme et est retourné en détention.

Il est à noter que contrairement aux réquisitions du parquet l’homme n’a pas écopé d’une interdiction de territoire national ce qui lui permettra .

Source: La République de Seine-et-Marne

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici