Xi Jinping et Covid-19: la plus grande fake news de tous les temps

Photo/Wikimedia Commons
Photo/Wikimedia Commons

C’est de plus en plus clair chaque jour: la Chine a menti comme une arracheuse de dents lors de l’apparition de Covid-19 sur son territoire, et elle ment sans arrêt depuis. Xi Jinping et son cher Parti Communiste ont trompé le monde sur la date des premières contaminations, sur l’origine du virus, sur les traitements, sur les guérisons, et sur le nombre de morts. Pris ensemble, ces mensonges constituent une des plus énormes opérations de désinformation de tous les temps.

En produisant de gigantesques mensonges en série sur le coronavirus, la Chine provoqué une réaction en chaîne dont nous ne sommes pas près de voir la fin: les conséquences pour l’humanité en sont épouvantables.

Étape 1: en cachant l’apparition du virus pendant des mois, Xi Jinping a empêché la science mondiale de réagir à temps, et à la communauté internationale de mettre en place sa protection contre l’épidémie. La pandémie aurait purement et simplement pu être évitée!

Étape 2: en faisant croire qu’elle comptait très peu de morts du coronavirus, la Chine a fait croire que sa méthode de confinement était efficace. Elle a servi de modèle à la terre entière, alors qu’il est maintenant prouvé que le confinement est la moins efficace des méthodes.

Étape 3: en faisant croire que le coronavirus était une conséquence malheureuse de l’alimentation chinoise faite de chauve-souris et de pangolins, Xi Jinping a envoyé les chercheurs du monde entier dans une mauvaise direction. Il a fait perdre du temps à l’intelligence occidentale et, dans le même temps, a censuré la thèse la plus probable: Covid-19 s’est échappé d’un laboratoire top secret (financé, entre autres, par la France).

Étape 4: en annonçant, bruyamment et régulièrement, qu’il avait découvert le traitement anti-Covid-19, le Parti Communiste Chinois a fait perdre du temps à la recherche mondiale et trompé l’opinion mondiale sur la nature totalitaire, délirante et assassine de son régime. Depuis le début de la crise, Pékin met tout en œuvre pour faire passer la Chine pour le must de la recherche épidémiologique. La vérité est tout le contraire.

Étape 5: en comparant son faux nombre de morts (environ 3 000) et ceux, vrais, des pays occidentaux (plus de 3 000 en Italie et en Espagne), Xi Jinping a réussi à faire passer les pays européens, et bientôt les États-Unis, pour des incompétents. Non contentes de voir s’entasser leurs morts, les nations démocratiques ont attrapé un complexe d’infériorité qui démoralise leurs citoyens.

Étape 6: et, ce qui est peut-être le plus fort de tout, Xi se fait maintenant passer pour le héros de la pandémie. Il fait croire que la Chine met tout en œuvre pour équiper la terre entière en masques et en matériel médical. Il fait croire que le Parti Communiste Chinois sauve des vies aux quatre coins du monde. Il fait ainsi croire que le système politique Chinois est le plus efficace en temps de crise. Il met les pays du monde entier, France comprise, devant le fait accompli: “Soit vous me laissez vous aider, soit vous allez mourir. Et si vous le laissez vous aider, je vous imposerai des contreparties.” La France est tombée dans le piège.

Mises bout à bout, ces étapes forment la fake news la plus vaste, la plus vicieuse et la plus efficace de notre époque, voire de tous les temps: jamais, on n’avait vu un pouvoir politique désinformer autant d’êtres humains en même temps et en si peu de temps, et faire agoniser autant de pays à la fois tout se faisant passer pour leur sauveur. D’un point diabolique, c’est un coup de maître, un chef-d’œuvre. D’un point de vue moral, c’est une incomparable abomination.

Et nous vous épargnons les fake news made in China plus marginales, mais qui s’additionnent, comme le fait d’avoir tenté de nous faire croire que le virus avait été importé en Chine par des pays occidentaux malveillants, comme l’Italie et les États-Unis. La méga-intox de Xi est un labyrinthe sans fin.

Soudain, depuis hier, la presse mondiale se réveille et, unanime, pose la question: “Et si Xi nous avait menti sur le nombre de morts? Et s’ils étaient beaucoup plus de 3 000?” Le mensonge géant se fissure, mais beaucoup trop tard. L’Occident n’a pas voulu écouter les lanceurs d’alertes dissidents de Wuhan, qui annonçaient une hécatombe. Nos États ont préféré faire confiance à Xi. Nous n’avons pas fini d’en payer le prix.

Pour info: qui vous a annoncé, longtemps avant tout le reste de la presse française, la vraie nature de la pandémie? FL24. C’était le 7 février, il y a presque deux mois. Et en voici la preuve…

EXCLUSIF! La face cachée de la crise mondiale du coronavirus

 

 

17 Commentaires

  1. […] Diplomatiquement c’est une grande gifle infligée en pleine face de la Chine aux yeux du monde. Un revers américain alors qu’en Europe les dirigeants se font toujours aussi dociles devant le scandale de cette organisation complètement tenue dans les mains du Parti Communiste Chinois, et osent à peine critiquer les énormes mensonges chinois. […]

  2. vous êtes sérieux en prétendant que ce serait le mensonge le plus gros de tous les temps ?
    le faux attentat du golf du Tonkin ayant servi de prétexte pour déclencher la guerre du Vietnam et qui a fait un nombre de morts et de victimes phénoménal et ce dans les conditions les plus condamnables, serait donc moins grave ?
    que dire du mensonge qui affirme que les deux bombes atomiques balancée sur le japon et sur une population civile c’était pour arrêter la guerre ou pour éviter des morts par des combats qui auraient perduré si elles n’avaient pas été lancée ?
    sur quelle base hiérarchisez vous les mensonges d’état ? en tout cas pas le nombre de morts.
    Serait ce le parti politique de celui que l’on met en cause ? son ethnie ou sa culture ? dîtes moi c’est quoi l’indicateur de référence ?

  3. […] La première version du rapport, que le South China Morning Post avait pu se procurer, concluait que la Chine orchestre “une campagne mondiale de désinformation” pour dévier les critiques sur l’émergence de l’épidémie en “utilisant des tactiques ouvertes aussi bien que cachées”. En somme, la vérité, celle que FL24 a révélé depuis le début. […]

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici