Sondage: piégée par Covid-19, la Macronie est en chute libre

Capture d'écran / Youtube
Capture d'écran / Youtube

Hier, un sondage du Point affirmait que Macron connaissait un puissant regain de popularité, retrouvant le niveau de confiance populaire qu’il avait atteint lors de son élection. Mais, dès qu’on creuse un peu, on se rend compte que les choses ne sont pas aussi simples.

En effet, un sondage du Figaro, paru ce matin, explique que “55 % des Français jugent que le gouvernement n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation, 79 % considèrent qu’il ne sait pas où il va, 69 % estiment qu’il n’est pas clair et 70 % qu’il ne leur dit pas la vérité.”

Une catastrophe pour le pouvoir, que Figaro qualifie de “grand retournement.” En effet, “le 12 mars dernier, à la veille du premier tour des municipales et à l’orée du confinement, dans notre même sondage hebdomadaire, près des deux tiers des Français trouvaient au contraire que le gouvernement réagissait bien, voire trop, face à l’épidémie. Ils étaient 43 % à trouver qu’il prenait les précautions qu’il fallait et 20 % qu’il en prenait même trop, contre seulement 37 % qui considéraient qu’il n’en prenait pas assez.”

Alors que s’est-il passé? C’est très simple: jusqu’au début de l’année, les mensonges de la Macronie portaient sur des sujets complexes et abstraits, l’économie, les mœurs, l’identité nationale, où il est toujours possible d’affirmer que deux et deux font cinq en truquant les données.

Mais, soudain, le surgissement du coronavirus sur le sol français a fait voler en éclats l’idéologie socialiste de Macron, le progressisme bêlant des bobos, les fausses bonnes intentions de la bureaucratie et les innombrables zigzags du locataire de l’Élysée. Tout à coup, deux et deux font cinq. Les Français meurent en masse, on manque de lits de réanimation, de masques, de gels, de gants, et Macron, Castaner, Véran, passent pour ce qu’ils sont: des dirigeants incompétents, incroyablement imprudents, monstrueusement bobardeurs. Les beaux discours faussement militaires ne servent plus à rien.

Personne n’oubliera jamais “le risque de contamination du coronavirus en France est quasi nul” de Buzyn, “les masques ne servent à rien” de Véran, “les frontières n’arrêtent pas les virus” des uns et des autres. Personne n’oubliera jamais les changements d’avis permanents sur la stratégie de confinement à adopter, les arnaques scientifiques du conseil présidentiel, la marginalisation du Professeur Raoult, et le fait que la Terre entière se met sous la protection de la chloroquine, sauf la France.

Personne n’oubliera jamais que la pensée complexe était inutile et contre-productive en temps de grande crise. Il est extrêmement improbable que l’équipe d’Édouard Philippe parvienne à remonter la pente dans les sondages. Le mal est fait. On ne ressuscite pas des milliers de morts la veille des élections.

Macron est en train de perdre le pouvoir et il s’accrochera jusqu’à la dernière seconde. L’attente de son départ va être très longue. Il se la joue chef de guerre, mais c’est contre le peuple qu’il va devoir se battre.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici