Près de Chartres, nouvelle mort d’un “jeune” dans la guerre des bandes

Image d'illustration/Capture d'écran Twitter
Image d'illustration/Capture d'écran Twitter

Mardi dernier, un “jeune”de 19 ans est mort des suites de ses blessures dans un hôpital parisien. Il avait été tabassé par un groupe d’individus dans la nuit du 15 au 16 mars, à Lucé, dans la banlieue de Chartres. Un de ses agresseurs a été interpellé et mis en examen pour meurtre. Sa mort serait liée à celle d’un autre “jeune” de 16 ans, poignardé lors d’une rixe le 21 janvier dernier.

Mardi 24 mars, un “jeune” de 19 ans est décédé des suites de ses blessures dans une structure hospitalière parisienne.

La victime avait été agressée dans la nuit du 15 au 16 mars dernier par un groupe d’autres “jeunes” sur la commune de Lucé, dans la banlieue de Chartres.

Alors qu’il marchait dans la rue, ce jeune homme avait été pris à partie par une dizaine d’individus arrivés à bord de deux véhicules qui l’ont encerclé et roué de coups.

La victime avait été abandonnée dans la rue dans un état très grave et était depuis dans le coma, entre la vie et la mort. Elle était très grièvement blessée à la tête.

L’un de ses agresseurs, le propriétaire d’un des véhicules ayant servi à l’agression, a été interpellé et mis en examen pour meurtre par le parquet de Chartres la semaine dernière.

Cet homicide serait lié, selon certaines sources policières, à la mort d’un autre “jeune” de 16 ans le 21 janvier dernier, dans le centre-ville de Chartres, au cours d’une rixe entre “jeunes” des quartiers sensibles.

En effet, une véritable guerre oppose les bandes des deux communes de Lucé et Mainvilliers, dans la banlieue de Chartres, depuis plusieurs mois et les tensions sont vives.

Dans cette précédente affaire, neuf “jeunes” avait été interpellés et mis en examen mi-février. Un seul, le meurtrier, âgé de 16 ans lui aussi, avait été incarcéré.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici