“Nous sommes en guerre.” Emmanuel Macron lance l’opération militaire “Résilience”. Pourquoi?

Photo/Marianne/DR
Photo/Marianne/DR

L’opération “Résilience”, distincte de l’opération “Sentinelle” contre le terrorisme, “sera entièrement consacrée à l’aide et au soutien aux populations, ainsi qu’à l’appui aux services publics pour faire face à l’épidémie, en métropole et en Outre-mer”, a annoncé le chef de l’État ce mercredi soir.

Le président a indiqué que le porte-hélicoptères amphibie Mistral sera déployé “immédiatement” dans le sud de l’océan Indien. Puis, “à partir de début avril, le porte-hélicoptères Dixmude ira se positionner dans la zone Antilles-Guyane en soutien de nos territoires ultramarins”.

“L’unité et le courage, nous permettront de vaincre, nous ne sommes qu’au début, mais nous tiendrons”, a déclaré Emmanuel Macron, en mauvais général improvisé, complètement dépassé par une crise qu’il a grandement aggravée.

“Nous sommes en guerre”, n’a-t-il cessé de répéter. De quoi réveiller encore les plus amorphes, car tout le monde garde encore en mémoire la nullité avec laquelle il prétend livrer la guerre au “terrorisme”, et les Français ne peuvent qu’être inquiets de ses déclarations de guerre stériles, qui ne sont bonnes qu’à masquer son incompétence et celle de son gouvernement.

Source: RTL

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici