En plein confinement, des “jeunes” organisent un barbecue dans la rue et caillassent les gendarmes!

Véhicule-Gendarmerie/Flickr
Véhicule-Gendarmerie/Flickr

Lundi 23 mars, en plein confinement, une vingtaine de “jeunes” ont organisé un barbecue dans les rues de Cerizay, dans les Deux-Sèvres. Des gendarmes qui venaient leur demander de cesser leur rassemblement festif et de respecter les règles sanitaires ont été violemment pris à partie par les fêtards alcoolisés, se faisant insulter et recevant une pluie de projectiles. Trois gendarmes ont été blessés. Trois personnes ont été interpellées.

Lundi 23 mars, vers 20h, environ 20 personnes, des “jeunes” pour la plupart, ont eu la brillante idée d’organiser un barbecue improvisé dans les rues de Cerizay dans les Deux-Sèvres, à l’heure où toute la France se confine chez elle sur ordre du gouvernement.

Alertée par des riverains, choqués par cette fiesta alcoolisée, une quinzaine de gendarmes s’est rendue sur les lieux pour faire respecter les consignes sanitaires. Alors que les militaires essayaient de faire entendre raison aux “jeunes”, ceux-ci les ont violemment pris à partie.

En effet, insultes, menaces et crachats n’ont pas tarder à fuser du groupe de fêtards, dont certains étaient fortement alcoolisés, avant que de nombreux projectiles ne soient lancés par les contrevenants, une bouteille en verre atteignant un gendarme à la tête et le blessant.

Deux autres militaires seront également blessés avant que leurs collègues ne procèdent à trois interpellations parmi la vingtaine de convives énervés, deux pour ivresse publique  manifeste et une troisième, la plus véhémente, pour rébellion et outrage.

Les mis en cause, dont ignore le profil exact et les antécédents, ont été placés en garde à vue. On ne sait pas encore quelles suites le parquet de Niort compte donner à cette affaire à l’heure où Madame Belloubet semble vouloir vider les prisons.

Source: 20 Minutes/ France Bleu/ Ouest France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici