Contre Covid-19, nos hôpitaux manquent de… cotons-tiges!

Photo / PxHere
Photo / PxHere

Il y a la pénurie de masques. Il y a la pénurie de gels hydrolacooliques. Il y a la pénurie de tests. Il y a la pénurie de lits de réanimation. L’une après l’autre, ces failles dans le dispositif français nous renvoient au bon vieux temps où Agnès Buzyn annonçait que le risque de voir le coronavirus débarquer en France était “quasi nul”, et dénoncent l’incroyable impréparation régnant dans la bureaucratie hospitalière française. Mais ce n’est pas fini.

On découvre maintenant, via Twitter, une nouvelle pénurie: celle de cotons-tiges stériles.

L’écouvillon, ou coton-tige, est un des outils de médecine les plus faciles à produire. Le stériliser est une opération simplissime. Que l’hôpital Foch, à Suresnes, un des plus grands de la région parisienne, spécialisé dans les maladies pulmonaires, en soit réduit à mendier des cotons-tiges sur Twitter donne une idée très précise de la gabegie qui règne dans nos services d’urgences et d’analyses.

On attend toujours que le pouvoir mobilise les énergies du secteur privé au service de la lutte contre Covid-19, au lieu de réquisitionner, de réglementer et de pérorer sur “le meilleur système de santé au monde que la planète entière nous envie”. Allons-nous maintenant voir débarquer des régiments d’infirmiers chinois et de médecins cubains pour nous aider, comme c’est le cas en Italie?

Source: Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici