CLASH! Raoult claque la porte du conseil scientifique de Macron!

Photo / CNews / DR
Photo / CNews / DR

C’est un tournant dans l’histoire du quinquennat. Alors que toute la population souffre du confinement, le Professeur Raoult, immensément populaire depuis quelques jours, claque la porte du Conseil scientifique présidentiel.

Une énorme gifle pour Macron, et qui va avoir des conséquences politiques considérables. Une question est au centre du débat: et si le confinement était une gigantesque erreur?

La rupture est cette fois consommée entre Didier Raoult et le gouvernement : “Je ne participe plus au Conseil scientifique réuni autour d’Emmanuel Macron” a annoncé ce mardi matin aux Échos le patron iconoclaste de l’IHU Méditerranée Infection. En désaccord depuis des semaines avec la politique de confinement qu’il qualifie de moyenâgeuse, il martèle qu’il faut des moyens de dépistages massifs à l’échelle nationale pour détecter les cas suspects, isoler et traiter les patients positifs. Comme en Corée du Sud : le pays a fait état lundi du plus faible nombre de nouveaux cas quotidiens de contamination au coronavirus depuis fin février et alimente désormais l’ espoir d’un contrôle de l’épidémie.”

“Au total, depuis le premier cas d’infection le 20 janvier, seules 8.961 personnes ont été contaminées dans le pays qui n’a déploré que 110 décès, soit un taux de létalité légèrement supérieur à 1 %. Et le 13 mars, les autorités ont fait savoir que le pays, pourtant le deuxième le plus touché après la Chine en Asie, connaissait davantage de cas de guérison que de nouvelles infections.”

“La population a pourtant continué à se déplacer en Corée du Sud. Mais chacun était invité à respecter la distance sociale, à éviter les rassemblements et à porter un masque dans la rue. Près de 500 établissements de santé ont été habilités à pratiquer des tests de dépistage à raison de 10.000 au total par jour. “Cette stratégie a permis de s’attaquer aux nouveaux foyers avant qu’ils débordent. Ce doit être notre modèle”, a tambouriné Didier Raoult à chaque réunion du Conseil scientifique qu’il a suivie. Presque 300 000 personnes ont été testées au total en Corée du Sud. Au 15 mars, elles n’étaient que 36 000 en France avec environ 2 500 tests quotidiens réservés aux cas les plus sérieux.”

“Pour faire valoir cette position, Didier Raoult a engagé lundi un bras de fer avec le gouvernement en décidant, au nom du serment d’Hippocrate (le texte fondateur de la déontologie médicale), d’ouvrir son IHU au dépistage massif des malades fébriles. Plusieurs centaines de Marseillais ont encore bravé les mesures de confinement pour réaliser cet examen ce mardi.”

“L’institut a ainsi dépisté un millier de cas positifs depuis qu’il pratique systématiquement ces tests. Tous les cas “de modérés à sévères” ont été traités à l’hydro-chloroquine. “Avec succès”, selon le professeur. “Je suis sur le terrain, pas devant des statistiques. Ne vous inquiétez pas, ça marche !”, répond-il à “ses détracteurs de plateau télé”. Tous les cas traités sont soigneusement répertoriés, et suivis. La compilation de ces “données clandestines” collectées en dehors d’un essai clinique dûment normalisé, devrait livrer ses conclusions dans quelques jours.”

Maintenant, le Président est seul face à Raoult. Et seul face au peuple, qui suit le très médiatique Professeur, désormais considéré comme un “sauveur de la nation”… et un martyr de la Macronie.

Source: Les Échos

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici