L’imam de Brest a-t-il dit qu’une prière protège de Covid-19?

Photo / Internet / DR
Photo / Internet / DR

Imam à Brest, Rachid El-Jay (alias Abou Houdeyfa) est bien connu des amateurs de délires islamiques. En 2015, plusieurs de ses prêches, diffusés en vidéo avaient fait scandale.

Dans l’un d’eux, il enseignait à un parterre d’enfants qu’écouter de la musique serait “écouter le diable” et que ceux qui en écoutent seraient “transformés en singes et en porcs”, puis dans un autre que le hijab est “l’honneur d’une femme, et si elle sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que des hommes abusent de cette femme-là”.

Cette semaine, il est passé à la vitesse supérieure, dans une vidéo repérée par Valeurs Actuelles. “Depuis la propagation du coronavirus, beaucoup s’inquiètent, beaucoup se posent la question: ‘comment se prémunir?’”, commence l’imam controversé, qui a la solution. Selon lui, “toute personne qui dit ces paroles trois fois le matin et trois fois le soir: aucun mal ne le touchera”, assure-t-il avant de prononcer la dite prière en arabe.

“C’est une parole prophétique. Et la parole du prophète est véridique”, insiste-t-il. Il s’agit d’une invocation “à prononcer, à lire, à réciter, avec méditation, avec conviction quant à l’effet que Dieu met à travers [elle]”. “Des paroles très simple. Trois fois le matin, trois fois le soir, rien ne pourra t’arriver, inshallah”, promet-il en conclusion.”

La publication a, bien entendu, suscité un déluge de protestations et d’injures sur les réseaux sociaux, au point que Le Télégramme de Brest se sente obligé de publier sa défense : Le Télégramme a pu joindre Rachid Eljay ce vendredi midi. Celui-ci tombe des nues. Il découvre le court extrait mis en ligne à son insu: “Dans la vidéo originale, qui dure six minutes, je dis très clairement au début qu’il faut se conformer aux recommandations des experts de santé et des autorités sanitaires. Je le répète même au moins une fois avant d’évoquer la dimension spirituelle de cette crise. Je suis un imam, un religieux ! Comme tous les prêtres, autres imams et rabbins, j’appelle aussi à la prière, bien évidemment. Mais j’ai insisté qu’il fallait, bien évidemment, suivre les recommandations du gouvernement. Il n’y a pas le moindre doute à ce propos! Il faut suivre les consignes, respecter strictement le confinement. Je le redis encore aujourd’hui”.

Mais que retiendront les fidèles ? “Trois fois le matin, trois fois le soir, rien ne pourra t’arriver, inshallah”, c’est parfaitement clair, parfaitement irresponsable, et extrêmement dangereux.

Sources: Valeurs actuelles, Le Télégramme de Brest

1 COMMENTAIRE

  1. L’Imam de Brest devrait aussi demander à ses “adeptes” maintenant qu’ils ont appris plein de choses durant les années qu’ils ont été en France, qu’ils devraient retournés chez eux, afin de mettre en oeuvre leur savoir, et faire en sorte de donner l’essor nécessaire à la construction de leur pays où vit leurs familles, leurs us et coutumes, et ils seront plus heureux qu’en France, s’ils s’en donnent les moyens ! il suffit de le vouloir et de traverser la mer !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici