La mort par Covid-19: le témoignage bouleversant d’une infirmière

Photo / Wikimedia Commons
Photo / Wikimedia Commons

Chaque minute qui passe, il y a de nouvelles tragédies individuelles dans nos hôpitaux. Elles passent inaperçues, noyées dans la catastrophe nationale. Mais, heureusement, des témoignages finissent par arriver jusqu’à nous, qui nous disent que la mort par Coronavirus n’est pas seulement la mort: c’est une mort solitaire, triste, glaciale.

Le Figaro publie ce matin le témoignage bouleversant d’une infirmière.

Lundi après-midi, j’ai hospitalisé un monsieur de 48 ans, sans antécédents médicaux. Il avait juste de la fièvre, il toussait et avait des maux de ventre. On lui passe le test. Il est positif. Je l’hospitalise d’urgence parce qu’il se plaint également de douleurs thoraciques. Il est à 100% d’oxygène lundi. Ce matin, je l’ai passé en coma artificiel et sous respirateur. Ce monsieur pleurait avant de fermer les yeux. Pas parce qu’il avait peur, mais parce qu’il était seul. Interdiction pour sa femme et ses six enfants de venir le voir. Il m’a dit “C’est donc ça, ma mort? Seul à l’hôpital, sans mes enfants autour de moi et trois personnes à mon enterrement?” Je lui ai promis de tout faire pour qu’il ouvre les yeux de nouveau. Il est décédé ce soir à 19h50. Je suis fatiguée et au bord de la rupture.”

Alors, disons à nos proches, le plus souvent possible, que nous les aimons. Car, le moment venu, pour eux comme pour nous, il sera trop tard.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici