4 indices que Covid-19 est bien né dans un laboratoire militaire

Photo/Wikimedia Commons
Photo/Wikimedia Commons

Où et comment Covid-19 est-il apparu? La chauve-souris est-elle coupable? Ou bien est-ce le pangolin? Ni l’un ni l’autre, explique The Lancet, célèbre revue scientifique britannique. Et les quatre indices concordants qu’elle avance sont particulièrement convaincants. 

Un raisonnement passionnant, à découvrir avec attention.

Premier indice. Wuhan abrite un centre de recherche spécialisé dans les virus. L’épidémie a éclaté dans la seule ville en Chine qui abrite un laboratoire spécialisé dans l’étude des virus dangereux. Ce laboratoire, ouvert en 2017, avait pour mission de “préparer et répondre aux futures épidémies”. C’est le seul laboratoire en Chine qui est accrédité au “niveau 4 de sécurité” (P4), ce qui lui permet de manipuler les pathogènes les plus dangereux au monde, comme Ebola.

Deuxième indice. Il faut savoir que ce nouveau laboratoire P4 a été construit au cœur de l’Institut de Virologie de l’Académie chinoise des Sciences. Donc, les plus grands spécialistes chinois des virus sont à Wuhan, dans ce laboratoire. Et ce qui les intéresse le plus, ce sont, devinez quoi ? les coronavirus ! Pourquoi ? À cause du SRAS !

Troisième indice. Vous vous souvenez probablement de la frayeur du SRAS, en 2003. Eh bien, le SRAS est un coronavirus apparu pour la première fois en Chine, et qui a causé la plupart de ses victimes en Chine. Voilà pourquoi beaucoup de scientifiques chinois travaillent sur les risques liés à ces coronavirus.

Quatrième indice. En 2015, les scientifiques de l’Institut de virologie de Wuhan ont publié un article très inquiétant dans Nature Medicine. Les auteurs de l’article signalent qu’il existe un risque d’épidémie humaine lié à un nouveau coronavirus, issu des chauves-souris. Mais pour arriver à cette conclusion, ils ont, tenez-vous bien, créé un coronavirus de toutes pièces ! À l’époque, le virologue Simon Wain-Hobson, de l’Institut Pasteur, s’était ému publiquement des risques de cette manipulation génétique : “si le virus s’échappe, personne ne peut en prévoir la trajectoire”, avait-il déclaré.

The Lancer conclut: “La Chine a prétendu, pendant presque deux mois, que le coronavirus était issu d’un marché aux poissons de Wuhan. Or, ce n’est pas le cas.”

On sait aujourd’hui que le cas le plus ancien de malade du coronavirus en Chine date de novembre. Par la suite, Xi Jinping a tenu à garder le secret sur le début de l’épidémie le plus longtemps possible, empêchant la planète de réagir. Si le Parti Communiste avait donné la permission aux scientifiques chinois d’informer le monde à temps, jamais la maladie ne serait devenue une épidémie, ni une pandémie. Xi est bel et bien coupable de non-assistance à humanité en danger, voire pire.

Selon un expert de Hong Kong Free Press, “si la Chine avait immédiatement rendu publique l’existence de Covid-19, il y aurait aujourd’hui 95% de malades en moins sur la Terre”.

Sources: The Lancet, Hong Kong Free Press

5 Commentaires

  1. c est le meilleur moyen de mettre l economie mondial a zero et de devenir la puissance mondial de l economie car eux il redemare la production alors que le reste du monde arrete tout bien joué

  2. Et le MERS-CoV il vient des musulmans puis qu’il s’est déclaré au moyen-Orient
    Franchement si je voudrais éradiqué l’être humain je prend direct l’Ebola

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici