FAITES ENTRER L’ACCUSÉ! Buzyn vs Macron: les 5 questions qui tuent

Image d'illustration: Flickr
Image d'illustration: Flickr

Hier, déclenché par Agnès Buzyn, un coup de tonnerre a résonné dans le ciel politique français, mais il a été soigneusement noyé dans le reste de l’actualité par la grande presse.

Ce matin, l’affaire ne fait plus la “une” d’aucun grand site d’information français, comme s’il ne s’était rien passé. Pourtant, vérification faite, les révélations d’Agnès Buzyn sont l’article le plus lu des 24 dernières heures sur le site du Monde, et arrivent en deuxième position sur celui de Libération. Aucun doute: le peuple veut absolument en savoir plus sur ce scandale. Et il a raison.

Résumons en une phrase ce qu’a dit Agnès Buzyn: elle savait que l’épidémie allait être catastrophique, elle l’a dit à Macron, qui a refusé d’en tirer les conséquences. Maintenant, faites entrer l’accusé, et posons les questions qui tuent.

Buzyn a-t-elle menti? Aucune chance. Ces sortes de révélations sont des actes désespérés et sans marche arrière possible. En déclenchant le scandale, Buzyn savait qu’elle se grillait à vie politiquement. Maintenant, aux yeux du peuple, elle sera à tout jamais la femme qui n’a pas su convaincre Macron, et qui n’a pas osé démissionner à temps. Si elle avait menti, elle aurait tenté de sauver sa propre réputation. Or, elle s’est immolée pour mettre l’Élysée en danger, donc: pour une fois dans sa carrière, elle dit vrai.

Macron est-il coupable? Oui, à 100%. Dans un pays aussi centralisé et hiérarchisé que la France, où toutes les grandes décisions sont prises par le Président, il est même le seul coupable. Pourquoi? Parce qu’il n’y a aucune chance que ses fameux “conseils d’experts scientifiques” l’aient influencé pour ne rien faire. Très tôt, dans le monde entier, les meilleurs médecins ont eu très peur de ce niveau virus et ont prophétisé une épidémie à haute intensité. Soit Macron a refusé de les écouter, soit il a choisi des imbéciles en blouse blanche pour le conseiller. Dans les deux cas, son innocence est impossible.

De quoi est-il coupable? De non-assistance à peuple en danger, de crime contre la Nation, de mensonge pouvant entraîner des milliers de morts innocents, voire des dizaines de milliers. Et de délit de fuite, car il se cache derrière Philippe et Castaner pour éviter les coups de poignard de Buzyn. À son poste, et dans la situation où se trouve la France, on ne peut pas faire beaucoup plus grave.

Quels étaient ses motifs? Cet homme déteste la réalité. Et, détestant la réalité, il a horreur de la vérité. Elle le fait fuir, parce qu’il est lâche. Il la méprise, parce qu’il est mégalomane. Et il la détruit, parce qu’il est incompétent.

Quelle peine mérite-t-il? Tout le peuple a la réponse à cette question: il n’est plus légitime, ni crédible, il doit partir. Or, nous savons qu’il ne partira pas. Il va continuer à se tromper, à mentir et à aggraver le sort des Français. L’Histoire est un tribunal qui juge les puissants, et Macron refuse de se plier à son verdict. Mais le temps passera, et les livres qui raconteront notre époque le rangeront dans le cachot des pires dirigeants occidentaux des années 2020.

Que faire? Continuer à lire FL24 pendant le confinement, parce que nous sommes parmi les très rares médias français à considérer que la vérité est virale, et qu’elle doit devenir épidémique le plus vite possible. Elle seule pourra tuer le macronisme, cette maladie mentale qui place nos vies au bord du gouffre.

Coronavirus: les 8 fautes irréparables de Macron

 

 

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici