“Cornavirus? Seuls les vieux hommes blancs en meurent”, affirme un groupe de rap allemand

K.I.Z. Photo: Wikimedia Commons
K.I.Z. Photo: Wikimedia Commons

Le groupe de hip-hop de gauche K.I.Z. est connu pour ses paroles de mauvais goût. Lors d’un concert à Dortmund, ils ont encore fait dans la provocation de mauvais goût. Avec une petite touche de racisme anti-blanc.

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, le groupe avait joué à Dortmund, devant un public féminin. Ils se sont non seulement moqués de la peur du coronavirus, mais avait aussi s’est félicité que l’infection ne frappait pas nécessairement les mauvaises personnes dans une déclaration ambiguë faite pendant le concert.

Les gens ont peur d’un virus stupide. La vérité est que seuls les vieux hommes blancs en meurent“, a lancé l’un des musiciens sur scène devant le public féminin en suscitant un tonnerre d’applaudissements.

Le groupe du germano-camerounais Tarek Ebéné a un certain goût pour la provocation. Lors d’un grand concert “antifasciste” à Desde, en décembre 2018, sous les auspices du président fédéral Frank-Walter Steinmeier, le groupe a interprété ses deux chansons avec des paroles controverses, faisant l’apologie de la violence.

Ils chantent, entre autres: “J’enfonce la lame du couteau dans le visage du journaliste, je donne un coup de pied à votre femme dans l’estomac, je mange sa fausse couche.

Un tir à travers un oreiller pour que personne ne l’entende. Je vais me faufiler chez les Sarrazin [un Zemmour allemand], à six heures, attentat suicide“.

Le leader de K.I.Z. Tarek Ebéné a récemment fait la une des journaux. Dans le clip de sa chanson “Still”, il se met en scène comme un vengeur impitoyable, massacrant les principaux hommes politiques de l’AfD tels qu’Alexander Gauland et Alice Weidel.

Source: Junge Freiheit

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici