Un ministre turc menace: les gouvernements européens vont tomber sous le poids de l’immigration, leurs économies vont s’effondrer

Image d'illustration/Twitter
Image d'illustration/Twitter

Le ministre turc de l’Intérieur, Suleyman Soylu, a admis dans un long entretien à la chaîne CNN que la Turquie utilise les immigrés comme de la chair à canon, c’est-à-dire une arme démographique contre l’Europe.

Le nombre de réfugiés qui traversent l’Europe va bientôt atteindre un million, les gouvernements européens vont tomber, leurs économies seront déstabilisées et leurs bourses vont s’effondrer, et ils ne pourront rien y faire“, a-t-il déclaré.

L’Europe va maintenant “partager le fardeau” de la migration, a déclaré le 2 mars le président turc Recep Tayyip Erdogan, après avoir mis en pratique sa menace d'”ouvrir les portes de la Turquie”.

Cependant, les réfugiés de guerre ne sont qu’un prétexte.

Largement dépassés en nombre par les Afghans et les Pakistanais à la frontière, les Syriens qui ont fui la guerre civile de leur pays disent que la plupart des immigrés se font ensuite passer pour des réfugiés syriens.

Le ministre Suleyman Soylu, a déclaré aussi que seuls 20 à 25% des 142 175 immigrés qui sont arrivés en Europe depuis que la Turquie a cessé de les retenir étaient Syriens.

Selon les donnés de la police grecque, il ne sont que 4% alors que les Afghans et les Pakistanais constituent presque 3/4 du contingent qui tente de pénétrer en Europe.

Les immigrés ont une bonne raison de se faire passer pour des Syriens. En Allemagne, la destination préférée des clandestins en Europe, avec la Suède, presque tous les Syriens bénéficient d’une forme de protection et sont autorisés à rester. Mais plus de 20% des demandeurs d’asile afghans sont déboutés.

Source: CNN/YouTube/Twitter

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici