Un “jeune” de 16 ans braque un McDo, blesse par balles une personne et se fait maîtriser par les clients

Image d'illustration/Pxhere
Image d'illustration/Pxhere

Vendredi 28 février dans la soirée, un mineur de 16 ans a tenté de braquer un fast-food à Hennebont, dans le Morbihan, avec un fusil de chasse à canons sciés. Le “jeune” n’a pas hésité à faire feu sur un client courageux qui a réussi à le neutraliser et a fini blessé au visage. Le mineur a été interpellé puis mis en examen et incarcéré.

Il est 21h45, vendredi 28 février quand un individu, armé et au visage dissimulé, pénètre dans le restaurant Mac Donald situé dans la zone commerciale de la Gardeloupe, à Hennebont, dans le Morbihan.

Le braqueur se dirige immédiatement vers une des deux caisses et exige qu’on lui remette la recette. Devant le refus de l’employé, le malfaiteur tire un coup en l’air avec son fusil de chasse à canons sciés.

La panique s’empare alors du personnel dont une partie prend la fuite par l’arrière de l’établissement tandis que le braqueur repointe son arme sur l’employé de la caisse.

C’est alors q’un courageux client, âgé d’une quarantaine d’années, s’en prend au malfaiteur en jetant sur lui une chaise du mobilier. Le voyou fait alors feu dans sa direction et le blesse au visage de plusieurs plombs.

Malgré sa blessure, le quadragénaire se jette sur le braqueur et arrive à la neutraliser, avec le renfort d’un autre client, avant que le voyou ne recharge son arme. L’individu est ensuite ligoté en attendant les forces de l’ordre.

Le blessé, après avoir été pris en charge par les pompiers, est hospitalisé en urgence relative au centre hospitalier de Lorient où il est soigné pour des blessures légères au visage avant de ressortir dès le lendemain.

Le malfaiteur a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat de Lorient. Il s’agit d’un “jeune” de 16 ans dont on ignore le profil exact et les antécédents judiciaires. Il a été déféré au parquet qui l’a mis en examen, notamment pour tentative d’homicide, et incarcéré dans le quartier des mineurs de la prison de Brest en attendant d’être jugé.

Source: Ouest France/ Le Télégramme

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici