Après cet accord de paix avec les talibans, les soldats américains pourront-ils enfin rentrer au bercail?

Militaires américains sur la base de Bagram en Afghanistan/DR
Militaires américains sur la base de Bagram en Afghanistan/DR

Ce samedi, les Etats-Unis et les talibans afghans ont signé un accord historique à Doha qui doit permettre le retrait progressif des troupes américaines établis depuis 2001 en Afghanistan. L’accord doit conduire également à des négociations de paix entre les insurgés islamistes et le gouvernement de Kaboul.

Cet accord de paix signé au Qatar, prévoit le retrait complet des contingents américain et de l’Otan dans un délais de 14 mois si les talibans tiennent parole. Au cours des 135 prochains jours, les Etats-Unis et leurs alliés retireront leurs forces de cinq bases militaires, est-il encore écrit.

Les Etats-Unis et le gouvernement afghan s’engagent également à libérer avant le 10 mars jusqu’à 5 000 prisonniers talibans, les insurgés promettant de leur côté de relâcher un millier de détenus. Le gouvernement américain accepte en outre de lever d’ici au mois d’août les sanctions visant des responsables talibans.

Si Donald Trump arrive à rapatrier les quelque 13 000 soldats américains, encore en Afghanistan, cela sonnera comme sa plus éclatante victoire à l’international, le retrait de ces troupes est très attendu dans l’opinion publique américaine.

Outre les Américains, environ 8 500 soldats venus de 37 pays participent dans le cadre de l’Otan à la mission “Resolute Support” de formation, de conseil et d’assistance aux forces afghanes.

A la suite des attentats du 11-Septembre 2001, les Etats-Unis et leurs alliés avait dû renverser le régime des talibans au pouvoir depuis 1996, qui abritait Oussama Ben Laden et les responsables d’Al-Qaïda. Malgré tous les efforts pour les neutraliser, les talibans contrôlent toujours aujourd’hui environ 40% du territoire afghan.

Maintenant que la paix est signée, seul le temps nous dira si les talibans respecteront leur parole, de plus les négociations inter-afghanes s’annoncent également très compliquées.

Source: Reuters

8 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici