La révolte anti-immigration se poursuit. Accablés par les clandestins, les Grecs des îles se rebellent

Image d'illustration Photo: Twitter
Image d'illustration Photo: Twitter

Plus d’un millier d’habitants de Lesbos se sont rassemblés jeudi au port de Mytilène, chef-lieu de l’île, pour manifester contre un nouveau camp pour immigrés illégaux, au lendemain de violents affrontements ayant fait de nombreux blessés.

Une véritable révolté contre l’immigration a lieu sur les îles égéennes, soutenue par l’ensemble de la population: associations de commerçants, syndicats, élus, simples habitants etc.

Les organisateur de la manifestation ont également appelé à la poursuite de la grève générale sur l’île. Les magasins étaient fermés jeudi pour la deuxième journée consécutive.

Mercredi, plus de 60 personnes, dont une majorité de policiers, ont été blessées lors de violents affrontements entre forces de l’ordre et habitants des îles de Lesbos et Chios en mer Egée où les travaux de construction de nouveaux camps pour immigrés avaient commencé ces derniers jours malgré la colère des insulaires.

43 policiers ont été blessés légèrement à Lesbos mercredi, dont trois au pied par des balles de carabine de certains habitants, mais ils sont hors danger“, a précisé le gouvernement.

Le gouvernement a annoncé mercredi soir que la sécurité des chantiers de construction des nouveaux camps sera assurée par des bataillons de forces anti-émeutes deployés à Lesbos et à Chios mardi.

Après des semaines de pourparlers infructueux avec les autorités locales, le gouvernement avait envoyé lundi par bateau des engins de chantier et la police antiémeute, provoquant l’indignation des insulaires et les critiques de l’opposition de gauche.

Les habitants des îles s’opposent à la construction de nouveaux camps: vivant depuis 2015, année de la grande crise migratoire, avec les immigrés qui empoisonnent leur quotidien, ils réclament leur transfert en Grèce continentale et la construction de petits centres d’enregistrement d’un millier de personnes chacun.

Source: AFP/Euronews/Ekathimerini

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici