Marine Le Pen dénonce une incohérence totale du gouvernement face à l’épidémie

Marine Le Pen Photo: Wikimedia Commons
Marine Le Pen Photo: Wikimedia Commons

Marine Le Pen dénonce une “incohérence totale” du gouvernement face à l’épidémie du coronavirus. La gestion du risque de pandémie est insuffisante. Elle réclame “des mesures plus sérieuses” comme des contrôles aux frontières. 

Les Français ne sont pas des enfants, il faut leur dire la vérité. Ne pas leur dire la vérité c’est en réalité aggraver le sentiment de danger de la population“, a accusé Marine Le Pen lors d’une visite au salon de l’agriculture.

Selon la présidente du Rassemblement national, “l’ensemble des mesures de protection n’ont pas été prises puisqu’au moment où nous nous parlons, nous sommes dans une incohérence totale: nous mettons en quarantaine des Français qui reviennent de Chine mais en revanche des avions reviennent de Chine, plusieurs, chaque jour en France, sans qu’il n’y ait aucune mesure en ce qui les concerne” .

Est-ce que pour ça ils ont pris véritablement la mesure du problème? Je n’en ai pas le sentiment“, a-t-elle ajouté, évoquant des “témoignages de gens qui reviennent de Pékin à qui on a absolument rien demandé” et à qui “on indique vaguement une affiche scotchée dans un aéroport“.

Il faut vraiment évidemment, maintenant que nous sommes confrontés à une épidémie importante en Italie, mais pas seulement, en Iran également, qu’on prenne des mesures qui soient des mesures plus sérieuses“, a ajouté Marine Le Pen.

Faut-il instaurer des contrôles aux frontières? “Bien sûr, mais il faut des contrôles de toute façon: la frontière en réalité est un élément de protection des population, quelle que soit la situation“, a-t-elle affirmé en évoquant “tous les gens qui traversent la frontière sans être du tout contrôlés car ils sont en situation clandestine“.

Sur ce dernier point, le ministre de la Santé Olivier Véran a souligné que la France “ne ferme pas les frontières car ça n’aurait pas de sens“.

La Commission européenne avait indiqué ne pas souhaiter dans l’immédiat le rétablissement de contrôles aux frontières à l’intérieur de l’UE pour préserver le principe de la zone Schengen.

Source: AFP/Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici