Affaire du dentiste retrouvé mort ligoté: son partenaire homosexuel évoque un jeu érotique

Anatole-Buyck/DR
Anatole-Buyck/DR

Le 17 février dernier, le corps de Jorge Brion, un dentiste de 53 ans avait été retrouvé à son domicile de Coulombs près de Chartres, assassiné, ligoté et enveloppé dans une bâche. Son assassin présumé a été interpellé ce weekend et mis en examen hier. Il s’agit d’Anatole Buyck, un homme de 30 ans résidant à Villejust dans l’Essonne et qui entretenait une relation homosexuelle avec la victime. Le suspect a été incarcéré.

Lundi 17 février, Jorge Brion, 53 ans, dentiste à Dourdan avait été retrouvé assassiné à son domicile de Coulombs près de Chartres. Le corps était ligoté et avait été enroulé dans une bâche de chantier.

Le parquet de Chartres avait ouvert une enquête et les gendarmes de la brigade de recherches de Dreux et de la section de recherches d’Orléans menaient les investigations. Celles-ci viennent de déboucher sur une mise en examen.

En effet, grâce à des prélèvements ADN ainsi qu’à l’étude minutieuse de la téléphonie, un suspect âgé de 30 ans, Anatole Buyck, a été interpellé le weekend dernier à son domicile de Villejust, dans l’Essonne, et placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie d’Orléans.

La victime et lui entretenait une relation homosexuelle depuis leur rencontre sur un site spécialisé quelques semaines auparavant. Pour expliquer la mort de son amant, le suspect a prétexté un jeu sexuel qui aurait mal tourné.

L’enquête a démontré que le suspect, déjà condamné six fois depuis 2009 pour vol, escroquerie et usage de chèques contrefaits au préjudice de partenaires homosexuels, s’était approprié plusieurs biens appartenant à sa victime.

Il avait notamment revendu le véhicule Volvo du dentiste quelques jours après sa mort et le portefeuille de la victime avait été retrouvé au domicile du suspect au cours de la perquisition opérée par les gendarmes. Le vol semble donc le mobile du crime.

L’homme a été déféré lundi 24 février au parquet de Chartres qui l’a mis en examen pour assassinat et vol et l’a placé en détention pendant la poursuite de l’instruction en attendant une future comparution devant une cour d’assises.

Source: Le Parisien/ Actu Essonne

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici