Les Etats-Unis annoncent un accord avec les talibans à la fin du mois. Mais les islamistes tiendront-ils parole?

Image d'illustration, 2018/DR
Image d'illustration, 2018/DR

“Une fois (la réduction de la violence) mise en oeuvre avec succès, la signature de l’accord entre les États-Unis et les talibans devrait aller de l’avant”, a déclaré ce vendredi, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo . “Nous nous préparons à ce que la signature ait lieu le 29 février”, a-t-il précisé.

Cette date avait été avancée peu auparavant par un haut responsable afghan qui avait indiqué que la signature de l’accord aurait lieu à Doha, au Qatar, si la “réduction de la violence” annoncée par les Américains et les talibans est toutefois respectée.

Conclue en vue de mener à la signature d’un accord entre Etats-Unis et talibans, cette trêve doit durer une semaine mais n’a toujours pas commencée: une attaque des talibans contre l’armée afghane ayant été signalée dimanche dans le Nord.

La signature de l’accord marquera un tournant historique dans le conflit en Afghanistan qui dure depuis 18 ans, suite à l’intervention américaine pour renverser le régime des talibans, suite à son refus de livrer Ben Laden après les attentats du 11 Septembre 2001.

Mike Pompeo a indiqué que des négociations inter-afghanes commenceraient peu après la signature de l’accord le 29 février. Elles “s’appuieront sur cette étape fondamentale pour aboutir à un cessez-le-feu complet et permanent et à une future feuille de route politique pour l’Afghanistan”, a-t-il expliqué.

Il a confié que des défis subsistaient, mais que les progrès réalisés jusqu’à présent donnaient “de l’espoir” et représentaient “une réelle opportunité” pour la paix. “Les États-Unis appellent tous les Afghans à saisir l’occasion”, a exhorté le responsable américain.

Source: AFP

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici