Larry Tessler, l’inventeur du copier-coller est mort. Un bon nombre d’hommes politiques lui doivent beaucoup

Larry Tessler Photo:: Flickr
Larry Tessler Photo:: Flickr

L’inventeur de la très populaire commande informatique dite du “copier-coller” est mort à l’âge de 74 ans cette semaine. Sa technique a facilité la vie d’un bon nombre d’étudiants, universitaires et journalistes, sans oublier les hommes politiques et les auteurs de leurs discours.

Lawrence “Larry” Tesler, né à New York en 1945, avait fait une partie de sa carrière chez le fabricant d’imprimantes américain.

L’ancien chercheur de Xerox avait inventé le ‘couper/copier et coller’, le ‘trouver et remplacer’ et bien d’autres commandes“, a précisé sur Xerox, chez qui l’ingénieur a débuté sa carrière.

Votre journée de travail est plus facile grâce à ses idées révolutionnaires. Larry s’est éteint lundi, veuillez vous joindre à nous pour honorer sa mémoire“.

Diplômé de l’université de Stanford dans la Silicon Valley en Californie, Lawrence Tesler était spécialisé dans les interactions entre les humains et les machines. Il avait notamment travaillé pour Amazon, Apple, Yahoo et le centre de recherche de Xerox à Palo Alto.

La capacité à “couper” et “coller” un morceau de texte sans passer par de nombreuses étapes compliquées aurait été inspirée par une technique antérieure à l’ère numérique, qui consistait à couper des portions de phrases imprimées et à les fixer ailleurs avec du ruban adhésif.

La commande est entrée dans les moeurs grâce à Apple, qui l’avait installée sur l’ordinateur Lisa en 1983 et sur le Macintosh l’année suivante.

Le co-fondateur d’Apple, Steve Jobs, avait débauché Larry Tesler de chez Xerox en 1980. L’ingénieur y a passé 17 ans, accédant à la position de chef scientifique. Il a travaillé dans diverses sociétés informatiques, dont Xerox, Apple, Amazon ou encore Yahoo. Il a ensuite créé une start-up d’éducation.

Larry Tesler “combinait sa formation en science de l’informatique avec une contre-culture selon laquelle les ordinateurs devraient être pour tout le monde“, a réagi le musée de l’histoire informatique de la Silicon Valley.

Source: AFP/Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici