La gendarmerie intercepte un recordman: 250 km/h sur une route départementale du Loiret

Images d'illustration/DR
Images d'illustration/DR

Le 15 février, les gendarmes ont eu intercepté un automobiliste féru de vitesse. Le conducteur roulait 170 km/h au-dessus de la limitation.

Les gendarmes du Loiret relayent le faitsur leur page Facebook, un automobiliste a été contrôlé à 250 km/h sur une route départementale.

Samedi 15 février après-midi, un conducteur du Loiret s’est offert le triste record de l’inconscience: à Jouy-le-Potier, il roulait à près de 250km/h sur une route limitée à 80km/h (vitesse retenue 233km/h)“, communiquent les gendarmes.

L’auteur de l’infraction, un automibiliste âgé de 51 ans, a été intercepté dans la foulée par les motards de la brigade de gendarmerie. Conformément à la procédure, son permis lui a été rétiré sur le champs et sa Mercedes saisie et placée en fourrière. Il a réçu une convocation devant le tribunal judiciaire.

La vitesse sur les routes est un sujet d’actualité. La Macronie, après être forcée d’abandonner le passage à 80 km/h, cherche tous les moyens de propagande pour culpabiliser certaines départementales qui ont décidé de repasser à 90 km/h.

La sécurité routière, fidèle lobby du gouvernement dans la repression d’automobilistes, a déjà mis une hausse de mortalité en janvier 2020 sur le dos des collectivités soucieux de ne pas paralyser le trajets de leurs administrés.

Les faits-divers, comme celui dans le Loiret, incnscients mais très rares dans l’enseble, sont utilisés par la propagande pour justifier la repression des usagers de la route.

[Carton TRÈS rouge]🤬Parfois, et malgré tout, les superlatifs restent faibles au regard des faits. Samedi 15 février…

Opublikowany przez Gendarmerie du Loiret Poniedziałek, 17 lutego 2020

Source: Facebook

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici