A Lyon, une prostituée défenestrée lors d’une opération de police

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Mardi 18 février, une prostituée qui refusait d’ouvrir la porte de son appartement du IIIe arrondissement de Lyon à des policiers opérant dans le cadre d’une affaire de proxénétisme, a été victime d’une chute depuis sa fenêtre du troisième étage. La jeune femme était hier toujours entre la vie et la mort. Un homme, dont on ignore le rôle précis a été découvert caché dans le logement. Une enquête criminelle a été ouverte.

Mardi 18 février, de nombreuses unités de police ont réalisé une demi-douzaine d’interpellations dans la région lyonnaise dans le cadre d’une enquête de la direction inter-régionale de police judiciaire (DIPJ) visant un réseau de prostitution hôtelière où des appartements était loués par un riche propriétaire immobilier à de jeunes prostituées brésiliennes.

C’est lors d’une de ces interventions que le drame s’est produit. Alors qu’une équipe de policiers venait interpeller une jeune femme dans son appartement de la rue Saint-Maximin, dans le IIIe arrondissement de Lyon, celle-ci a refusé d’ouvrir la porte du logement et, pour une raison inconnue, est tombée dans la rue par sa fenêtre quelques instants après.

Inconsciente au sol après sa chute de trois étages, la victime a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et le SMUR avant d’être hospitalisée en urgence absolue. Bien qu’ayant été donnée pour morte par de nombreux médias, la jeune femme était toujours en vie hier. Son pronostic vital restait cependant fortement engagé.

Peu après la chute, les policiers ont enfoncé la porte du logement et en visitant les lieux ont découvert un homme caché dans un recoin de l’appartement. On ignore s’il s’agit d’un client de la jeune femme, qui vendait ses charmes régulièrement, ou bien d’un des membres du réseau de prostitution. De plus, son rôle dans la chute de la jeune femme reste à déterminer.

Une enquête pour tentative d’homicide a été ouverte par le parquet de Lyon et l’homme a été placé en garde à vue. Les investigations sont conduites par la brigade criminelle de la sûreté départementale du Rhône. En parallèle, l’enquête pour proxénétisme, menée par la direction inter-régionale de police judiciaire, se poursuit.

Source: Le Progrès/ 20 Minutes

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici