Christian Jacob dézingue la candidate Agnès Buzyn: “Elle y va le pistolet sur la tempe”

Christian Jacob. Agnès Buzyn Photo: Twitter
Christian Jacob. Agnès Buzyn Photo: Twitter

Le président des Républicains Christian Jacob a été interrogé sur la radio Europe 1 sur la nouvelle candidate macroniste aux municipales à Paris Agnès Buzyn qui a remplacé au pied levé Benjamin Griveaux démissionnaire. Il n’est pas tendre avec l’ancienne ministre de la Santé.

Agnès Buzyn est une solution par défaut“, affirme-t-il au micro de Sonia Mabrouk. “On ne s’improvise pas candidat à la mairie de Paris dans ces conditions, un mois avant l’élection.

Effectivement, Agnès Buzyn elle-même semblait exclure cette hypothèse. “Il y a 4 jours elle nous disait que la seule chose chose qui l’a mobilisait c’était son ministère.

Le président des Républicains  profite au passage pour égratigner un peu son bilan au ministère des Solidarités et de la Santé qui “n’est d’ailleurs pas reluisant. Quand on voit  la situation dans laquelle est l’hôpital public” avec notamment “la crise des hôpitaux” et “la démission des chefs des services” mais aussi “une mauvaise gestion de la réforme des retraites dont elle avait la charge“.

Jamais aucune réforme n’a été si mal menée“, ajouté Christian Jacob avant de revenir à la question de la campagne municipale à Paris. “Elle est là pour répondre à la fébrilité, pour ne pas dire la panique, du président de la République.

Elle y va le pistolet sur la tempe“, termine-t-il son analyse sur une comaparison imagée.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici