Véritable enfer fiscal, pourquoi l’UE blackliste un territoire d’outre-mer britannique?

Image d'illustration Photo: Wikimedia Commons
Image d'illustration Photo: Wikimedia Commons

Ce mardi, l’Union européenne a remis les Îles Caïmans, sur sa liste noire des paradis fiscaux. Trois semaines seulement après le Brexit, cette annone sonne comme un avertissement au Royaume-Uni pour le décourager de devenir un paradis fiscal en Europe.

Les Îles Caïmans, étaient jusque là sur la liste “grise” de l’UE, et n’ont pas mis en place des mesures qui les auraient mis sur le chemin de l’enfer fiscal.

L’eurodéputé allemand, Markus Ferber (PPE, droite) estime que cette décision est un “avertissement lancé au Royaume-Uni”, parce que l’Union européenne craint qu’il ne se transforme “en un paradis fiscal au large des côtes européennes”.

“Si le gouvernement britannique veut faire du Royaume-Uni un paradis fiscal, les Britanniques finiront sur la liste noire”, menace l’élu, qui exige que celle-ci soit élargie, afin d’englober “beaucoup plus de paradis fiscaux que la petite douzaine d’États” actuels.

L’Union européenne enrage que ces territoires, véritables terres d’asiles économiques, puissent échapper à la matraque fiscale européenne. Libéré de son emprise le Royaume-Uni a l’opportunité de ne pas ressembler à cette prison fiscale européenne dont s’évadent tous ceux qui en ont les moyens.

Il n’appartient qu’aux dirigeants européens d’arrêter de faire fuir les riches et de fabriquer des pauvres, la fuite des talents européens qui engendre un appauvrissement durable de l’Europe est intégralement de leur responsabilité.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici