Contre l’islamisme, Macron avoue carrément qu’il n’a pas de plan!

Photo/AC/DR
Photo/AC/DR

Qu’a dit Macron, dans son discours si attendu sur l’islamisation de la France, aujourd’hui à Mulhouse? Il s’en est tenu à du gloubiboulga progressiste au milieu duquel une phrase, particulièrement intéressante…

“Et ce que nous avons à faire n’est pas, comme je l’ai parfois entendu chez certains, un plan contre l’islam: ce serait une faute profonde.”

Pourtant, il faut à la France un plan contre les Frères Musulmans, un plan contre les kamikazes, un plan contre les réseaux dormants, un plan contre l’infiltration de nos services, un plan contre les financements occultes, un plan contre les prières de rue, etc. Il faut beaucoup de plans, et il faut les coordonner. C’est ce qu’on attend d’un chef d’État. Et Macron dit le contraire. Il dit qu’il n’a pas de plan. Et qu’il en est fier.

Voici quelques jours, il félicitait les députés LREM d’être “des amateurs”. Il peut désormais se féliciter lui-même. À un moment la France est, en bien des points, assiégée par l’islam, il annonce avec tambours et trompettes qu’il n’a aucune stratégie en tête.

Macron ne manque pas de culot, quand il s’agit d’afficher au grand jour son manque de sérieux.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici