En Grande-Bretagne, le premier couteau de cuisine sans pointe pour lutter contre les agressions à l’arme blanche

Image d'illustration Photo: Viners
Image d'illustration Photo: Viners

Le premier couteau de cuisine sans pointe a été lancé en janvier en Grande-Bretagne afin de lutter contre la vague de criminalité liée aux couteaux, devenue un réel problème à Londres et dans d’autres villes britanniques.

Le principal fabricant britannique de coutellerie, Rayware, a mis au point des couteaux aux extrémités arrondies qui rendent impossible pour un agresseur de poignarder quelqu’un.

La société affirme que ces couteaux ne peuvent même pas percer un ballon avec un mouvement de poignard.

Selon Rayware, les rapports de plus en plus nombreux sur la criminalité liée aux couteaux et les modifications de la loi ont donné à ses designers l’idée d’essayer de produire des prototypes qui pourraient être vendus en toute sécurité dans les magasins.

Le nombre de crimes liés aux couteaux a atteint un niveau record et 285 décès ont été signalés au cours de l’année 2019.

Le gouvernement britannique a reclassé les couteaux de cuisine dans la catégorie “arme offensive” dans le cadre de la loi sur les armes de 2019, ce qui a conduit certains détaillants, dont Asda et Tesco, à retirer les couteaux de la vente dans les magasins de détail.

Kate O’Neill, responsable des produits et du marketing chez Rayware, a déclaré que le projet est né sous l’effet des gros titres dans la presse au sujet de l’augmentation de la criminalité liée aux couteaux.

Elle a indiqué que le prototype a été créé sur son site de Speke, à Liverpool, à l’aide d’une imprimante 3D, et que des tests approfondis ont eu lieu, a-t-elle ajouté: “Il n’est pas possible de percer la peau avec un mouvement de coup de couteau, c’est impossible“.

Le lancement du produit fait suite aux appels de l’Église d’Angleterre, des meilleurs médecins, psychiatres, policiers et victimes pour une interdiction de la vente de couteaux de cuisine pointus. Les recherches indiquent que jusqu’à 94% des instruments tranchants utilisés dans les homicides sont des couteaux de cuisine.

Dans une lettre aux ministres, ils affirment que la refonte des couteaux domestiques pour leur donner un bout arrondi permettrait de lutter contre les crimes au couteau en rendant les blessures “mortelles” “beaucoup moins probables”.

On dit que les pointes de couteau n’étaient utilisées historiquement que pour piquer la nourriture parce que les fourchettes n’avaient pas été inventées.

Source: The Telegraph

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici