Hypocrisie! Pour ce député macroniste, l’asile uniquement pour les étrangers avec “un comportement adapté”?

Bruno Questel Photo: Wikimedia Commons
Bruno Questel Photo: Wikimedia Commons

L’affaire Benjamin Griveaux, le candidat macroniste à la mairie de Paris qui a démissionné suite à la révélation de ses vidéos de masturbation, agite la classe politique et fait échapper à certains hommes politique des paroles aussi surprenantes que révélatrices.

Ainsi, Bruno Questel, député macroniste de l’Eure et vice-président du groupe LREM à l’Assemblée, ancien du Parti socialiste, s’est un petit peu emporté devant les caméras de la Chaîne parlementaire et a tout simplement remis en cause …le droit d’asile en France.

Car, la personne qui a diffusé les vidéos compromettantes est Piotr Pavlenski, un artiste russe connu pour de nombreuses performances très violentes anti-pouvoir, en Russie et en France: il s’est notamment cousu les lèvres et cloué les testicules au sol. Or, Piotr Pavlenski, opposant à Poutine, a obtenu l’asile politique en France.

La réaction de Bruno Questel est instinctive: “Qu’on foute ce mec dehors! Il est réfugié politique, il est venu demander l’asile, il se comporte comme un salopard“, s’importe-t-il avant de poursuivre sur la lancée: “Il n’a aucune notion de ce que peut être un comportement adapté dans une société éclairée.

Cette logique est très intéressante, surtout dans la bouche d’un homme politique. L’accueil en France est-il donc conditionné par autre chose que le besoin de protection, réel ou inventé? Faut-il ajouter des critères supplémentaires pour des millions de personnes qui en bénéficient en France? Devra-t-on désormais exiger d’eux un “comportement adapté dans une société éclairée“? Ne pas commettre de délits, par exemple?

Le député Bruno Questel semble ne pas avoir d’états d’âme. Les immigrés qui commettent une faute, devraient être déportés, même s’ils risquent des persécutions dans leur pays d’origine. “Pour moi, s’il y a une première chose à faire, c’est de le mettre dans un avion direction la Russie. Il verra avec Monsieur Poutine s’il peut faire ce genre de conneries“, affirme-t-il.

Les internautes n’ont pas manque de relever cette incohérence entre la sévérité prônée envers un artiste qui a fait du tort à un copain et le laxisme systémique envers des criminels immigrés qui pourrissent quotidiennement la vie des Français.

Dites @BQuestel vous voulez “foutre dehors” TOUS les réfugiés commettant le moindre crime ou délit, afin qu’ils voient comment dans leur pays d’origine ils seront traités, ou ça marche que pour les délits touchants la classe politique, le crime de lèse-majeste en quelque sorte?

Source: LCP/Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici