Pour passer à la vitesse supérieure, le président brésilien Jair Bolsonaro s’entoure de militaires

Walter Braga Netto et le president Jair Bolsonaro Photo: Twitter
Walter Braga Netto et le president Jair Bolsonaro Photo: Twitter

Le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré jeudi qu’il avait choisi le général d’armée Walter Braga comme son chef de cabinet, coupant les liens avec les partis politiques de son plus proche cercle de conseillers.

Braga, actuellement chef d’état-major de l’armée et deuxième officier le plus gradé du Brésil, prendra ses fonctions mardi, en remplacement d’Onyx Lorenzoni, dernier homme politique de son cabinet, qui prendra la tête du ministère de la Citoyenneté.

La nomination de Braga, le deuxième général en service actif au sein du cabinet, porte à sept le nombre de militaires dans un cabinet de 20 membres, sans compter le vice-président Hamilton Mourao, un général à la retraite.

Selon les experts, cette militarisation renforce l’image que Bolsonaro veut se donner, à savoir celle d’un président indépendant qui n’est affilié à aucun groupe politique.

La méfiance envers les politiciens est probablement une autre raison pour laquelle Jair Bolsonaro, un ancien capitaine de l’armée, a préféré s’appuyer sur des conseillers militaires pour l’aider à diriger le pays.

Jair Bolsonaro a pris ses fonctions l’année dernière, en surfant sur une vague de conservatisme de la part des Brésiliens qui en avaient assez de la corruption en politique et s’étaient détournés des partis traditionnels. Il a depuis rompu avec le petit parti sur lequel il s’était appuyé pour se faire élire et a lancé son propre mouvement appelé l’Alliance pour le Brésil.

Le remplacement d’Onyx Lorenzoni, l’un des premiers hommes politiques à avoir soutenu la candidature de Bolsonaro à la présidence en 2018, était attendu depuis l’année dernière. Il n’a pas réussi à mobiliser un soutien politique au programme du gouvernement au Congrès, une tâche qui a été confiée au général de l’armée, Luiz Eduardo Ramos en juin.

Parmi les militaires qui sont les membres les plus actifs du cabinet, figure le ministre des infrastructures, Tarcisio Freitas, un ingénieur de l’armée à la retraite, qui dirige le programme de modernisation des routes, des ports, des chemins de fer et des aéroports du Brésil.

Un troisième officier en service actif au sein du gouvernement est le lieutenant-colonel Marcos Pontes, premier et seul astronaute brésilien, aujourd’hui ministre de la Science et de la Technologie.

Source: Reuters/Cruzeiro do Sul/Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici