Orwellien! Cette sénatrice appelle un terroriste un terroriste. Ses avocats lui font un procès

Le terroriste Sid Ahmed Ghalm et la sénatrice Nathalie Goulet/DR
Le terroriste Sid Ahmed Ghalm et la sénatrice Nathalie Goulet/DR

Ce vendredi, maîtres Gilles-Jean et Jean-Hubert Portejoie, les avocats de Sid Ahmed Ghlam, le djihadiste qui projetait un attentat contre une église à Villejuif en 2015, assignent Nathalie Goulet, sénatrice de l’Orne devant le tribunal judiciaire de Clermont-Ferrand pour avoir appelé un chat: un chat.

Leur client, Sid Ahmed Ghlam, mis en examen depuis 2015 pour, assassinat et tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, il sera ainsi jugé pour avoir assassiné Aurélie Chatelain à proximité d’une église de Villejuif, dont il avait pour mission de commettre un attentat. Et les résultats de l’enquête sont sans appel.

Il a reconnu être en contact avec les commanditaires djihadistes de l’Etat islamique, etc… Donc, à moins de se fourvoyer à se mentir à soi-même, en se mettant à croire la taqiya d’un djihadiste avoué, et ce en totale opposition avec les preuves tangibles, il est une vérité générale qu’il s’agit d’un terroriste, et non d’un enfant de chœur.

C’est pour avoir énoncé cette vérité que la sénatrice UDI de l’Orne est aujourd’hui poursuivi devant la justice par les avocats de ce djihadiste qui prétextent la présomption d’innocence, comme si cela préservait d’établir des faits connus publiquement, pour demander 50 000€ de “réparation”.

Le 7 février dernier, Nathalie Goulet, a publié une tribune sur le Figarovox, dans laquelle elle relate “l’assassinat de la jeune Aurélie Châtelain le 19 avril 2015 par Sid Aghmed Ghlam, un pseudo-étudiant algérien de 24 ans. Ce dernier n’avait jamais suivi les cours auxquels il était supposé assister, et planifiait un attentat dans une église de Villejuif.”

A travers cet exemple, elle démontrait que la distribution aveugle des visas étudiants avait déjà eu des conséquences tragiques, en revenant sur le cas de Majdi Mustafa Nema, le djihadiste rentré en France avec Erasmus.

“Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire.” George Orwell

Source: La Montagne

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici