A Thouars, une infirmière tué à l’arme blanche par un patient de l’unité psychiatrique

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Dans la matinée du jeudi 13 février, une infirmière, âgée de 30 ans, a été mortellement blessée jeudi à l’arme blanche au centre de psychothérapie du Centre hospitalier Nord Deux-Sèvres à Thouars. L’agresseur, un patient d’une unité psychiatrique, a été placé en garde à vue.

Une enquête de flagrance a été ouverte pour meurtre et tentative de meurtre sur des personnes chargées d’une mission de service public“, a indiqué le parquet.

L’infirmière, mère de deux enfants, a été agressée par un patient, âgé de 20 ans, qui cherchait à quitter cette unité du Centre hospitalier Nord Deux-Sèvres. Il lui a porté un coup de couteau au thorax, manquant de blesser également une autre infirmière.

Les secours assistés de l’hélicoptère et des médecins du Samu, ainsi que des sapeurs-pompiers, avaient été dépêchés sur les lieux du drame. Héliportée au CHU de Poitiers, la jeune femme est décédée dans l’après-midi.

L’agresseur, interné depuis une quinzaine de jours, a été interpellé et placé en garde à vue, après avoir été vu par un psychiatre.

Une des priorités de l’enquête est de savoir comment le suspect s’est procuré une arme blanche“, a précisé le parquet. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Poitiers.

Ce genre de tentative de fuite arrive régulièrement mais il était impossible de prévoir que ce patient serait armé d’un couteau“, a observé un des collègues de la victime. “Cela met en lumière le manque de moyens de l’hôpital en général et de la psychiatrie en particulier“, a-t-il dénoncé.

Source: AFP/Oest France/La République de Deux-Sèvres

2 Commentaires

  1. Il faut que chaque hôpital concerné par la violence puisse se doter d’un véritable projet global comportant les réponses possibles : formation des personnels ( dont self-defense, contention ..), organisation du travail, accueil des usagers, prise en charge des victimes, sécurisation des lieux : voir ” Prévention de la violence externe au travail ” : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/intervenants-en-prevention-des-risques-professionnels/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=195&dossid=158

  2. J’ai juste envie de dire ; ” Quel MALHEUR ,Quelle TRAGEDIE” et ce n’est pas fini … il y en aura d’autres des accidents de ce genre…
    Je suis moi même infirmière en psychiatrie et souvent confrontée à la violence verbale et physique de la part de patients . Nous sommes très peu protégés contre ce genre d’agression, par manque de moyens , de personnel, et d’accueil adapté . certains de nos patients sont imprévisibles et cela c’est le propre de la psychiatrie .
    Alors j’adresse un message à Mme la Ministre de la Santé, au nom de tous mes collègues : “Aidez-nous pour que nous puissions aidez nos patients et pour que ce genre d’horreur cesse ”
    Toutes mes condoléances et mon soutien à la famille de ma collègue décédée…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici